Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

AFP : Les liaisons dangereuses d’Emmanuel Hoog

mercredi 14 septembre 2011, par Adrien Ajar

Sur fond de grève et de défiance de la direction, l’AFP passe un deal commercial avec la très peu indépendante agence Chine Nouvelle.

Le directeur de l’Agence France-Presse (AFP) est dans la tourmente. Le 8 septembre, une motion de défiance contre Emmanuel Hoog a été adoptée à 88,33% par le personnel de l’AFP. Objet de la contestation : son soutien à la proposition de loi visant à modifier le statut de l’AFP. Cette proposition du sénateur (UMP) Jacques Legendre conférerait à l’État plus de poids au sein du conseil d’administration de l’AFP. Et sa main mise, redoute nombre de collaborateurs de l’agence.

Les syndicats craignent un nouveau coup de canif porté à l’indépendance de leur média. On se souvient des attaques de Frédéric Lefebvre, ancien porte-parole de l’UMP et actuel Secrétariat d’État au Commerce contre l’AFP. Il l’accusait notamment de censure lors de la condamnation en justice de Ségolène Royal en avril dernier. L’agence de presse française n’aurait pas, selon Frédéric Lefebvre, repris des communiqués ou des commentaires de son parti sur cette affaire. Il déclarait dans L’Express du 9 mai :
«  Je conteste à l’AFP le droit d’avoir une ligne éditoriale sur les dépêches factuelles, ce qui n’est pas le cas pour les papiers d’angle de l’agence. Si elle revendique une ligne éditoriale pour les dépêches factuelles, compte tenu de sa position dans le paysage médiatique, alors il faut se poser la question de la création d’autres agences de presse en France.  »

Chine nouvelle est l’agence officielle du gouvernement chinois. Son directeur-président a le statut de ministre et reçoit ses ordres directement du Président Hu Jintao.

Malgré cette ambiance tendue, Emmanuel Hoog a rencontré, le soir-même du vote de la motion de défiance, le président-directeur de l’Agence de presse Chine nouvelle (Xinhua), Li Congjun, de passage à Paris. Passée totalement inaperçue semble t-il, une dépêche AFP du 9 septembre rend compte d’ailleurs de ce nouveau contrat. Il n’y a donc du côté de la direction de l’AFP aucune volonté de masquer cette coopération commerciale. On peut tout de même s’interroger sur le timing de cette rencontre.
Car Chine nouvelle est l’agence officielle du gouvernement chinois. Son directeur-président a le statut de ministre et reçoit ses ordres directement du Président Hu Jintao. L’agence est très encadrée sur les sujets de politique intérieure et de politique extérieure qu’elle traite.

Lors de ce dîner privé, après un échange d’amabilité et de divers cadeaux, un accord a été passé pour renforcer les liens entre les deux agences. Chine nouvelle achètera désormais à l’AFP des photos internationales pour les services mobiles (portable et tablette) que l’agence chinoise propose à ses clients. L’AFP, elle, continuera de vendre des photos réalisées par les photographes de Chine nouvelle/Xinhua sur sa plate-forme Imageforum. Sur la page d’accueil d’Imageforum [www.imageforum.afp.com] l’agence chinoise apparaît bien parmi les « partenaires » de l’AFP. voir capture d’écran

Alors que le personnel de l’AFP s’engage aujourd’hui dans une grève de 24 heures, était-il de bon ton de commercer avec une agence muselée, comme un symbole parfait de ce que pourrait devenir l’Agence France-Presse ?


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.