Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Agence Magnum : disparition de John Morris

lundi 31 juillet 2017, par Les influences.fr

Mort à 100 ans, ce seigneur de la photo de presse aura impressionné l’oeil du XXe siècle.

Culture. Le site Web de L’agence Magnum a choisi des portraits signés Abbas pour annoncer le décès de John Godfrey Morris.
L’un des piliers de l’agence fondée par Robert Capa et qui l’avait rejoint en 1953 en tant que grand responsable opérationnel est décédé à Paris le 28 juillet, il était âgé de 100 ans (né le 7 décembre 1916), tandis que cette année Magnum fête ses soixante-dix années d’épopée photojournalistique. À influencer l’esthétisme de l’actualité, la mise en scène des époques que ses photographes ont approché, traversé, touché au plus près des volcans. Morris, photo-éditeur qui durant la guerre était basé à Londres pour Life avait publié les photos exclusives du débarquement de Normandie de son ami Capa, quelques jours après, dans son magazine. Lui-même réalisa durant l’été 44, des photos de la Libération en Normandie et en Bretagne - qu’une exposition consacra enfin en 2014.

"John Morris a joué un rôle très important durant les premières années de Magnum." David Kogan.

"John Morris a joué un rôle très important durant les premières années de Magnum", confirme le directeur général de l’agence, David Kogan sur le site de Magnum. Et même s’il avait quitté cette agence au début des années 1960, l’oeil de lynx restait un monument de l’editing. S’il fallait retenir des photos parmi des milliers dont il il fut l’orfèvre, ça serait encore des images de guerre, celle du Vietnam. La Une du New York Times publiant la photo d’Eddie Adams d’un policier vietnamien de Saïgon ( aujourd’hui Ho Chi Minh-Ville ) exécutant à bout portant un homme suspecté de collaborer avec le Vietcong, c’est lui. Contre vents et marées, faut-il préciser. L’image commotion signée Nick Ut toujours en Une du quotidien new-yorkais, d’une jeune fille vietnamienne courant nue sur une route après un bombardement américain au napalm, c’est encore lui. Coup double : les deux auteurs de L’Exécution de Saïgon et de Napalm Girl obtinrent le prestigieux prix Pulitzer.
L’Américain natif de Maple Shade, New Jersey, vivait à Paris. Un autre portrait d’Abbas le saisit dans un petit bistrot tout en zinc de la capitale. Une image paisible pour l’éternité.


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.