Apprendre à soigner en regardant Kurosawa

Le 8 novembre 2012, par Audrey Minart

Une étonnante formation de ciné-thérapie

#Care #Céline Lefève #Georges Canguilhem #Kurosawa #Philosophie

Philosophie. Le cinéma et la philosophie à la rescousse des soins de santé. Incongru ? C’est pourtant la thèse centrale de Céline Lefève dans son essai Devenir médecin . Maître de conférences en philosophie de la médecine à l’université Paris Diderot, chercheuse au Laboratoire de philosophie et d’histoire des sciences SPHERE et directrice du Centre Georges Canguilhem, l’auteure enseigne depuis dix ans la philosophie et l’éthique aux étudiants de médecine et en soins infirmiers. Elle leur apprend à regarder, analyser philosophiquement un film comme Barberousse (1965) d’Akira Kurosawa.

Le film en question laisse à voir un jeune médecin qui comprend l’essence de son métier, c’est-à-dire une compréhension du soin, qu’un accompagnement des malades dans leur lutte. Très inspirée par le care et la philosophie d’un Georges Canguilhem, notamment sur la subjectivité de des expériences vécues, Céline Lefève plaide pour une rénovation de la formation médicale. Le cinéma pourrait être ainsi la toile de réflexion éthique des futurs médecins et professionnels de santé. Une approche originale et convaincante.



Repères :

Devenir médecin, de Céline Lefève, Puf (Paris), 64 pages, 6 euros. Sortie : octobre 2012.



Poster un nouveau commentaire


Le Caoua des idees L'article du jour
Paradoxe, alors qu'une industrie s'inspirant de la nature est en train de se développer, le changement climatique et le saccage de la planète détruisent le plus grand gisement naturel d'idées. Lire l'article

ABONNEZ-VOUS, C’EST NOTRE TOURNÉE !

Le Caoua des idées est notre projet de quotidien numérique des idées, disponible par abonnement, que nous lancerons en mars 2019.

En attendant, abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : au fil des jours, vous bénéficierez en premium de nos contenus et découvrirez l’état d’esprit d’un beau projet éditorial.