Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Arnaud Montebourg lance son think tank

dimanche 21 novembre 2010, par Emmanuel Lemieux

L’artisan des primaires du PS part lui-même en lice pour la présidentielle 2012.

JPEG - 58.6 ko
Arnaud Montebourg (Darius-Lesinfluences.fr)

Il a décidé d’être cobaye des primaires du Parti Socialiste à la présidentielle 2012, qu’il a lui même théorisées. Le plan com’ a été minutieusement préparé depuis des semaines. Un livre, Des idées et des rêves (Flammarion) recueillant 100 propositions de l’auteur paraît le 24 novembre prochain, mais ceux qui étaient présents à Frangy-en-Bresse, samedi 20 novembre, ont eu le droit à la primeur de l’ouvrage et à une séance de dédicace. Le député de Saône et Loire, Arnaud Montebourg, 48 ans, a fait savoir officiellement depuis sa circonscription qu’il était candidat aux primaires du PS. "L’appel de Frangy" veut marquer le coup d’envoi d’une campagne de dix mois, et donner du grain à moudre au candidat qui rejoint ainsi une dizaine de prétendants plus ou moins avoués.

Mais de quel socialisme, Arnaud Montebourg est-il le nom ? "Sur la sécurité, je suis chevènementiste, sur l’écologie, je suis un Vert modéré, sur la finance, je suis un communiste de philosophie, sur la réindustriualisation, je suis MoDem, sur le social, je suis aubryste, sur l’économie, je suis transformateur, sur la démocratie, je suis mendésiste. Donc, je suis indéfinissable" a-t-il répondu dans un entretien au Monde (édition du 21-22 novembre 2010). Reste qu’Arnaud Montebourg entend approfondir des contre-propositions sur trois grands thèmes pendant sa campagne, soit la "mutation écologique", le "renouveau productif et industriel" et l’ "instauration de la VIe République", sa rossinante flamboyante des années 2000 qu’il ressort de l’écurie.

Bienvenue dans le capitalisme coopératif

Comme tout candidat à la présidentielle qui se respecte, Arnaud Montebourg s’est doté d’un site collaboratif, prolongement de son livre, desideesetdesreves.fr. Les internautes peuvent voter pour la pertinence ou non des propositions distillées sur le site, et les commenter. Morceau de choix pour inaugurer ce site : la création d’un fonds souverain coopératif. "Bienvenue dans le capitalisme coopératif !" se réjouit ainsi Arnaud Montebourg. Le candidat veut une France de copropriétaires d’une partie de leur entreprise.

"Le moment est venu d’imaginer à grande échelle, à partir de notre préférence pour l’humain, une nouvelle organisation économique, aux fondements, règles et buts différents : le capitalisme coopératif. Une entreprise coopérative est un assemblage efficace de capitalistes et de travailleurs poursuivant des buts économiques, sociaux et éducatifs communs, par le moyen d’une entreprise dont le fonctionnement est démocratique et la propriété collective. Les capitalistes y sont travailleurs et non rentiers ou financiers, et les travailleurs y sont capitalistes, car ils capitalisent le fruit de leur travail. (...)"

Le candidat aux primaires étaie :

"Qui sait qu’aujourd’hui 2 246 000 salariés français sont concernés par ce modèle alternatif ? Prenons des exemples. Le monde coopératif agricole français pèse aujourd’hui 80 milliards d’euros et emploie 150 000 salariés (Candia, Douce France, Prince de Bretagne ou Savéol sont des coopératives). Mais le monde coopératif n’est pas qu’agricole. Le groupe Chèque Déjeuner, groupe international au demeurant, est un modèle du genre. 9,1% de nos entreprises sont coopératives, soit plus de 215 000 établissements auxquels il faut ajouter 182 000 associations, 23 900 coopératives (hors agriculture), 7180 mutuelles. Le modèle coopératif est une manière de répondre à nos maux.

De la démondialisation

Par ailleurs, sous le haut-parrainage du député, les thèses du sociologue phillipin, et Nobel Alternatif 2003, Walden Bello, sont remises au goût du jour. Auteur du concept de "démondialisation", Bello recommande une forme de protectionnisme régional, permettant de rapprocher les lieux de production des lieux de consommation, ce qui décourage les délocalisations et renforce les rapports sociaux et la protection de l’environnement.


Repères :

A lire
Des idées et des rêves, Arnaud Montebourg, Flammarion.
A paraître le 24 novembre 2010

www.desideesetdesreves.fr


Par lombardole 15 février 2011 : Arnaud Montebourg lance son think tank

bonjour, ne faudrait -il pas diminuer la tva de 19.6% à 11% ? cela aura pour effet d’augmenter le pouvoir d’achat sans augmenter les salaires et par là même avoir plus de consommation donc + de production, de ce faite + emplois,moins de chômage donc moins d’indemnités à verser + de rentrés fiscales par le biais des cotisations, moins d’aides aux entreprises toutes confondues, +de concurrences,+d’exportations ext... .
cette décision peut être prise sans l’accord de l’Europe ( voir l’Allemagne qui avait modifier sa tva sans demander à l’Europe) de plus ce n’est pas être conservateur que vouloir le bien du peuple. que pensez-vous de cette remarque, merci de votre réponse.

- t.v.a

Répondre a ce message
Par le 23 novembre 2010 : Arnaud Montebourg lance son think tank

Merci de nous offrir, enfin, une figure de gauche. Par ailleurs, comme pour Europe écologie/les verts, il me semble que vos idées doivent impérativement trouver leur place sur la scène politique française.
Pour ma part, je crois que la résolution de nombre des problèmes de société ne passera que par l’éducation.L’éducation de nos enfants, des jeunes filles dans les pays du Tiers-monde (si si, tiers monde...) et que rien ne peut aller tant que ceux-ci se lèveront chaque jour sans pouvoir trouver aucun sens à leur existence.
J’ai démissionné de mes fonctions de formatrice en insertion professionnelle pour désaccord profond avec les politiques sociales et aujourd’hui j’en paie le prix, mais dans mon travail j’ai toujours tenté de convaincre mes stagiaires qu’il ne fallait rien faire qui n’ait de sens. De toute façon, une démarche entamée dont on ne saisi pas le sens est une démarche vouée à l’échec et au malaise. Parfois grave, souvent. Et bien, cette méthode a produit de très bons résultats. Donner du sens à la vie de chacun.


Répondre a ce message

    Par luc nemethle 25 novembre 2010 : saucialisme et cosmétique

    D’accord avec vous, madame -sauf avec la dernière et avec la première phrase.

    "Donner du sens à la vie de chacun" ? Disons plutôt : que chacun, puisse donner un sens à sa vie, et à la vie sociale.

    Quant à la première phrase je serai bref : si celui-là est de gauche alors moi je suis le Pape. Si si, c’est vrai, je vous assure.

    Répondre a ce message
Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.