Influenceurs Le dico Idéathèque Couveuse Panorama

Audrey Pulvar

mercredi 24 juin 2009

La télévision de service public perd sa star noire.

JPEG - 21.6 ko
Audrey Pulvar (Gabriel pour l’Agence Idea)

« Un élément supplémentaire d’inquiétude » se sont bornés à indiquer la Société des journalistes et le syndicat national des journalistes (SNJ) pour réagir au départ de France 3, annoncé vendredi 19 juin, de la journaliste Audrey Pulvar qui rejoint la chaîne I-TELE à la rentrée. Sur la chaîne du Groupe Canal+, elle remplacera Nicolas Demorand, titulaire de la tranche d’informations 18h-20h et qui, mercato audiovisuel oblige, occupera en lieu et place l’émission Ripostes sur France 5.

Audrey Pulvar, première femme martiniquaise accédant à la présentation d’un JT national, symbole (à son corps défendant) de la diversité à la télévision, était en place à France 3 depuis 2005. Elle s’est construit une image de popularité, sanctionnée par des sondages au zénith. Une image également d’intervieweuse accrocheuse, n’hésitant pas à recadrer le président de la république en 2008 sur la question des sans-papiers. Elle a été également l’une des rares présentatrices de JT à manifester dans la rue contre la réforme de l’audiovisuel public.

Quittant une rédaction dont elle déplore le manque de moyens, Audrey Pulvar prendra le temps de méditer cet été sur les médias : elle préside avec le producteur Louis Dreyfus et la professeure d’économie des médias (Paris II Panthéon-Assas) Nathalie Sonnac, une commission du think tank progressiste Terra Nova. Sujet du rapport présenté en septembre : « le rôle de l’Etat sur le marché des médias ».


Repères :

www.tnova.fr
A lire en rubrique Veille : Olivier Ferrand
En rubrique Une idée un jour : Il recrute pour l’Europe


Poster un nouveau commentaire
Disponible en librairie ou sur notre boutique

Boutique
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.