Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama



Christophe Prochasson, élu président de l’EHESS

dimanche 26 novembre 2017, par Emmanuel Lemieux

Historien du socialisme et ancien conseiller de François Hollande, quel cap entend-il donner à son quinquennat ?

Culture. En guise de toast porté à son élection présidentielle, l’historien Christophe Prochasson a publié ce dimanche 26 novembre, un message sur sa page FB : « Élu hier Président de l’Ecole des hautes études en sciences sociales, je remercie toutes celles et tous ceux qui m’ont apporté leur soutien. Entré à l’Ecole en 1991, c’est évidemment avec une grande émotion que j’entre dans cette nouvelle aventure après la belle expérience du rectorat de Caen puis celle de l’Elysée. Je pense à tous celles et à tous ceux qui l’ont rendu possible. Et d’abord à celles et ceux qui m’ont formé : professeurs de l’Ecole normale supérieure de Saint-Cloud, Madeleine Rebérioux, Jacques Julliard, Jacques Revel, amis des revues Le Mouvement social et Mil Neuf Cent, tant d’autres encore à qui je pense. Merci à toutes et à tous. » Juste un gros oubli dans ses remerciements : le fantôme de François Furet, dont il a écrit à ce jour, la biographie la mieux documentée et la plus fine.
Élu par l’assemblée des enseignants-chercheurs, Christophe Prochasson présidera l’École pour un quinquennat, renouvelable une seule fois.

« Sortir des années muséifiées et des questions institutionnelles et techniques de l’EHESS qui nous font oublier que nous sommes là » disait-il en 2012

« Procha » comme on le surnomme boulevard Raspail, (né en 1961), qui connaît comme sa poche les recoins, les malices et les corners de la maison, et en dirigea le département éditorial devrait parfaitement s’inscrire dans la lignée des historiens-dirigeants de l’EHESS. Dans quel état d’esprit prend-il ses fonctions et y aura t-il un style Prochasson ? En 2012, présentant un très ambitieux chantier éditorial, Faire les sciences sociales, instruit comme manifeste scientifique de l’EHESS, il invitait l’institution à tourner la page et secouer les fantômes, et voyant une 3e génération de chercheurs se mettre en place, à « rompre avec les années muséifiées de l’École, ce que j’appelle les années Châteaux de la Loire des sciences humaines et sociales, dont les médias cultivent la nostalgie ». Il donnait aussi cette indication pour retrouver une vitalité scientifique : « Nous devons absolument sortir des questions institutionnelles et techniques qui nous font oublier que nous sommes là  ». De ce point de vue, un quinquennat plus tard, le résultat ne semble pas franchement probant.
L’historien s’est écarté une bonne partie du quinquennat Hollande de l’École (et de l’écriture d’essais). Burn out, esprit de curiosité ou ambition, il est devenu recteur de l’académie de Caen sous le mandat Hollande, avant d’être abrité par l’Élysée comme conseiller à l’éducation, l’enseignement supérieur et la recherche avec un succès d’influence que l’on a du mal à discerner. Lui qui dans sa jeunesse rêva très sérieusement à une carrière flamboyante dans la mise en scène de théâtre, est devenu au fil des années, un adepte de la formule de l’intellectuel dreyfusard Jean-Richard Bloch, « La démocratie est un monde triste », en ajoutant : « ...Et c’est tant mieux ! », d’aucuns espèrent qu’il sera également à l’EHESS, un (peu) despote éclairé.

Bibliographie-express : Les chemins de la mélancolie. François Furet, (Stock, 2013), Une contre-histoire de la IIIe République, (dir., avec Marion Fontaine et Frédéric Monier), (La Découverte, 2013), La gauche est-elle morale ? (Flammarion, 2010), L’Empire des émotions (Démopolis, 2008), Les intellectuels et le socialisme (Plon, 1997), Les années électriques (La Découverte, 1991).

Dans le même état d’esprit de simplicité et d’accessibilité à un public plus large, l’EHESS vient de publier Pour les sciences sociales.101 livres (éditions de l’EHESS) sous la direction de Laurent Berger, Cyril Lemieux, Marielle Macé, Gildas Salmon & Cécile Vidal. Voir vidéo de présentation sur le site.


Poster un nouveau commentaire

idees numero 1

La revue papier.
Soutenez-nous, commandez-le
à votre libraire, faites-le connaître,
ou abonnez-vous en cliquant ici.

Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.