Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Comment nourrir 9 milliards d’hommes en 2050

vendredi 16 septembre 2011, par Les influences.fr

Les recommandations de Marion Guillou et Gérard Matheron, deux hauts responsables de l’INRA et de la recherche agronomique.

Une nouvelle question lancinante s’est inscrit à l’agenda géopolitique depuis quelques années : allons-nous vers une crise alimentaire mondial majeure ? En 2050, selon les projections, il faudra nourrir 9 milliards d’êtres humains sur une planète singulièrement malmenée et stressée. Marion Guillou et Gérard Matheron, respectivement présidente de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) et président du CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique) viennent de publier un document sur ce défi ambitieux et incertain : 9 milliards d’hommes à nourrir (François-Bourin Editeur). Le pire n’est pas impossible, mais il n’est pas certain non plus, selon les auteurs de ce document accessible et passionnant qui préconise six recommandations générales.

Pour éviter le cataclysme scénarisé par Malthus, Marion Guillou et Gérard Matheron recommandent en premier lieu, "une accentuation des recherches bio-technologiques, agro-écologiques, économiques, sociales, humaines, dans un objectif de contribuer à renouveler les savoirs et de permettre la mise au point et la diffusion d’innovations utiles aux paysans du monde.{}"

Deuxième idée-force, interdisciplinariser la recherche, et multiplier les partenariats. "Il faut, dans le domaine des aliments et des alimentations, créer une plate-forme mondiale de recueil de données, d’intégration et de modélisation à l’image de celle qui fonctionne dans le domaine des énergies" plaident les deux auteurs.

La recommandation, la moins facile, est culturelle : lutter contre les régimes alimentaires conduisant au surpoids et à la surnutrition.

Troisième cheval de bataille : la lutte contre la pauvreté et la faim. "Dans ce domaine, les obstacles sont principalement d’ordre économique". De même, quatrième recommandation connexe à la précédente, il s’agit désormais de "limiter la volatilité excessive des prix alimentaires de base".

La cinquième recommandation, la moins facile à bouger, est culturelle : lutter contre les régimes alimentaires conduisant au surpoids et à la surnutrition. De ce manger moins et mieux, devrait découler une surveillance accrue du marketing, de la publicité et un meilleur étiquetage.
Enfin, cerise sur le gateau, il faut "mondialiser la gouvernance en ce qui concerne la sécurité alimentaire de la planète". Bref, "Il faut remettre un pilote dans l’avion !" insistent les deux hauts responsables de l’agronomie française.


Repères :

9 milliards d’hommes à nourrir, de Marion Guillou et Gérard Matheron, François-Bourin Editeur, 421 pages, 22 euros. Sortie : 14 septembre 2011.

www.bourin-editeur.fr


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.