Comment profiter de la fin du monde ?

Le 13 décembre 2012

En changeant les indicateurs de richesse, estime Patrick Viveret dans son essai, La Cause Humaine (Les Liens qui Libèrent)

#Les Liens qui Libèrent #Patrick Viveret #Politique

Politique. Très imprégné des théories d’Edgar Morin (qui en retour lui consacre la préface), le philosophe et ancien membre de la Cour des comptes Patrick Viveret invite à orienter la course du monde vers les forces de l’eros plutôt que dans l’attraction de l’autodestruction. Car nous sommes dans la fin d’un monde qui met du temps à agonir, et d’un nouveau dont la configuration s’ébauche à peine. "La Cause Humaine" relève de la conscience d’une communauté de destin. A l’hyper-individu, doit répondre le souci et la conscience de l’humanité. La vitalité et la réactivité seront les deux moteurs de survie. Ce proche de Michel Rocard souhaite que d’autres indicateurs de richesse soient pris en compte dans le PIB des sociétés modernes du XXIe siècle.
Beaucoup de truismes et de pensées bisounours constituent le court essai de Patrick Viveret, mais un chapitre peut retenir l’attention d’une réflexion : le désir doit constituer une stratégie, suggère Patrick Viveret.



Repères :

La Cause Humaine, par Patrick Viveret, Les Liens qui Libèrent, 18 euros.
Sortie : 9 mai 2012.



Poster un nouveau commentaire


Le Caoua des idees L'article du jour
Paradoxe, alors qu'une industrie s'inspirant de la nature est en train de se développer, le changement climatique et le saccage de la planète détruisent le plus grand gisement naturel d'idées. Lire l'article

ABONNEZ-VOUS, C’EST NOTRE TOURNÉE !

Le Caoua des idées est notre projet de quotidien numérique des idées, disponible par abonnement, que nous lancerons en mars 2019.

En attendant, abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : au fil des jours, vous bénéficierez en premium de nos contenus et découvrirez l’état d’esprit d’un beau projet éditorial.