Influenceurs Le dico Idéathèque Couveuse Panorama

Daech : la propagande américaine tue plus de djihadistes que dans la réalité

vendredi 19 août 2016

Pour l’historien spécialiste du monde arabe Jean-Pierre Filiu, l’administration Obama manipule les chiffres et crie victoire imaginaire.

Politique. Alors qu’en ce mois d’août, des nouvelles plutôt encourageantes sur la mise en pièce territoriale du groupe État islamique (ou Daech) étaient diffusées, Jean-Pierre Filiu, historien spécialiste du monde arabe, (né en 1961) pose un gros doute, statistiques et rapports officiels à l’appui, sur ces communiqués de victoire à répétition sur son blog.

Combien de djihadistes ont rejoint leur hypothétique paradis sous les bombes américaines et de leurs alliés ? Plus de 45 000 depuis le début des opérations, affirme sans ciller le général Sean Mac Farland, qui dirige les opérations de la coalition anti-occidentale anti-EI. Or, c’est bien plus que les bataillons estimés par les experts américains. " On s’étonnera qu’il y ait encore des combattants de Daech en Syrie et en Irak, puisque les Etats-Unis prétendent en avoir éliminé avec leurs alliés un nombre supérieur à celui de leurs estimations antérieures les plus élevées" estime l’historien français.

Jean-Pierre Filiu est catégorique : l’écrasement annoncé de Daech (Filiu préfère cet acronyme au terme "Groupe État islamique") relève d’un enfumage de l’administration Obama, similaire à la grande intox de préparation de la guerre en Irak. La gestion s’avèrerait bien au contraire une catastrophe contreproductive. Emblématique et stratégique : les bombardements n’ont absolument pas coupé les filières de "montée au djihad", les combattants de Daech peuvent toujours emprunter leur couloir, voire leur boulevard, celui qui partant de la frontière turque file jusqu’à Raqqa et aurait dû être la cible prioritaire de la coalition, remarque le spécialiste .

L’historien Jean-Pierre Filiu est catégorique : il s’agit d’un enfumage de l’administration Obama.

Ce ne sont pas les seuls "mensonges" de la Maison Blanche qui joue de l’ambiguïté pour ce qui concerne ses priorités stratégiques. Alors que l’administration Obama annonçait se concentrer sur la Syrie, "c’est en Irak que se porte l’effort principal des Etats-Unis contre Daech, avec, à la tête du contingent américain d’officiellement 3830 militaires ". Ce qui aurait des effets dévastateurs sur la lutte contre Daech en Syrie.

De même, la communication américaine mentirait sur les alliances. " Les forces spéciales américaines ont fait depuis longtemps en Syrie le choix d’une collaboration avec la branche locale du PKK, le Parti des Travailleurs du Kurdistan, pourtant en guerre ouverte avec le pouvoir turc depuis plus d’un an. La guérilla kurde a constitué le noyau dur et la hiérarchie opérationnelle des Forces démocratiques syriennes (FDS), qui se sont étoffées de milices supplétives arabes ", souligne Jean-Pierre Filiu. À ses yeux, " la récente prise de Manbij par les FDS représente un incontestable succès contre Daech. Mais la population, arabe et sunnite, malgré son soulagement, s’inquiète des visées à long terme sur la ville de ceux qu’elle appelle « les Kurdes »." Et de redouter une "réplique" kurde comme cela a déjà été vérifié en 2015 lors de la victoire kurde de Tall abyad, reprise à l’EI et qui vit " une véritable « purification ethnique » à l’encontre des populations non-kurdes".
Pour ce qui concerne sa coordination des frappes en Syrie avec la Russie, Washington est encore dans le flou.

Avertissement de l’historien : " Le futur locataire de la Maison blanche héritera d’une situation calamiteuse face à Daech. Il ou elle sera contraint, avant de pouvoir concevoir et mettre en œuvre une politique anti-jihadiste digne de ce nom, de démêler le vrai du faux dans l’accumulation de mensonges d’Etat cautionnés par Obama." Réalité augmentée, très exagérée ou à nuancer fortement... La question reste de savoir si l’histoire, discipline de Jean-Pierre Filiu, est à même de décrypter la réalité exacte d’une guerre moderne, avec son arsenal de propagande massif et de vérités en demi-teinte.


Poster un nouveau commentaire
Disponible en librairie ou sur notre boutique

Boutique
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.