Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Dans la guerre 2.0

mardi 30 avril 2013, par Christian Harbulot

La société de l’information crée un nouvel art de la guerre

JPEG - 25.6 ko

Internet est-il en train de changer la donne dans les rapports de force politico-militaires, économiques ou sociétaux ? Deux publications de l’Ecole de Guerre Economique (www.ege.fr) tentent d’apporter un début de réponse à cette question d’actualité. Le nouvel édito du site infoguerre.fr, « Mouvement de masse et guerre de l’information », revient sur la dynamique de mobilisation de la Manif pour tous. La démarche militante suivie par les parties prenantes engagées dans ce débat de société laisse transparaître une nouvelle praxis de la contestation. Sans rentrer dans la dimension purement polémique du sujet, il ressort de cette expérience en cours de développement une symbiose entre l’organisation de manifestations de masse et l’optimisation du potentiel offensif offert par Internet.

Le terrain de la guerre économique dans la sphère occidentale a cette particularité de présenter aujourd’hui une diversité d’affrontements informationnels plus importante que ceux qui sont identifiés dans les conflits armés

Jusqu’à présent, l’innovation dans la manière de mener une protestation de nature sociétale était quasiment un monopole détenu par des forces issues de l’extrême gauche ou de certaines ONG du type Greenpeace. Dans le cas de la Manif pour tous, ce savoir-faire a été repris et largement amplifié par une mouvance idéologique diamétralement opposée. Une nouvelle génération sensibilisée par Internet a su capter une partie de l’héritage des techniques subversives dans la prise de parole et les méthodes de harcèlement d’entités prises pour cible par des activistes. A cette forme traditionnelle de propagande (développée dans un rapport du faible au fort) s’est greffée une force frappe multidimensionnelle (sites, blogs) alliant le buzz sur le web et un usage intensif de la pratique de l’humour par le biais de Twitter et de vidéos.

C’est justement ce second aspect de l’affrontement informationnel qui est analysé dans l’ouvrage Influence et réputation sur Internet, réalisé sous la direction d’Antoine Violet-Surcouf (éditions de la Bourdonnaye). Les co-auteurs de cet ouvrage sont tous des anciens étudiants ou intervenants de l’EGE qui se sont professionnalisés dans une approche opérationnelle de la société de l’information. La ligne éditoriale de l’ouvrage a pour objectif de jeter les bases d’une culture web 2.0 sur les problématiques conflictuelles générées par la société de l’information.

Le terrain de la guerre économique dans la sphère occidentale a cette particularité de présenter aujourd’hui une diversité d’affrontements informationnels plus importante que ceux qui sont identifiés dans les conflits armés. Il s’agit là d’un renversement de situation de la pratique de l’art de la guerre de l’information par le contenu entre le monde militaire et le monde civil. Cette mutation paradoxale est très peu couverte par la littérature anglo-saxonne qui s’est focalisée sur les aspects géostratégiques de la cyberguerre et laisse pour l’instant dans l’ombre ce nouvel espace conflictuel.


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.