Déboutée !

Le 22 septembre 2010

La Fondation franco-japonaise Sasakawa a vu sa plainte contre la chercheuse Karoline Postel-Vinay rejetée par la justice. Sasakawa est toujours considéré comme un criminel de guerre.

#17e Chambre #Criminel de guerre #Fondation Sasakawa #Histoire #Histoire #Karoline Postel-Vinay #Ryôichi Sasakawa

Karoline Postel-Vinay, directrice de recherche au CERI, était poursuivie en diffamation par la fondation franco-japonaise Sasakawa. Elle avait osé signalé dans une pétition que cette fondation portait le nom d’un ancien criminel de guerre japonais, qui plus est personnage sulfureux du Japon d’après-guerre. Son analyse avait fait capoter un colloque parrainé par le quai d’Orsay. Furieuse, la Fondation a tenté de traîner la chercheuse devant la justice pour diffamation.

Ce 22 septembre 2010, la 17ème Chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris a entièrement débouté la fondation franco-japonaise Sasakawa de sa demande d’assignation.

"Je me réjouis de ce verdict qui innocente totalement Karoline Postel Vinay. Je regrette cependant que l’on ait pu intenter un procès à un chercheur pour avoir simplement exprimé son opinion sur l’histoire" a commenté pour sa part Christian Lequesne, directeur du CERI.



Repères :

Pour en savoir plus, sur notre site :



Poster un nouveau commentaire


Le Caoua des idees L'article du jour
Paradoxe, alors qu'une industrie s'inspirant de la nature est en train de se développer, le changement climatique et le saccage de la planète détruisent le plus grand gisement naturel d'idées. Lire l'article

ABONNEZ-VOUS, C’EST NOTRE TOURNÉE !

Le Caoua des idées est notre projet de quotidien numérique des idées, disponible par abonnement, que nous lancerons en mars 2019.

En attendant, abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : au fil des jours, vous bénéficierez en premium de nos contenus et découvrirez l’état d’esprit d’un beau projet éditorial.