Décès de deux secrétaires de Jean-Paul Sartre

Le 30 décembre 2017, par Les influences.fr

L’avocat Claude Faux et la première épouse de Boris Vian, Michelle Léglise Vian, ont longtemps assisté le philosophe.

Culture. Ils sont décédés tous deux avant Noël : l’écrivain et avocat Claude Faux et Michelle Léglise Vian ont pour point commun d’avoir été secrétaires de Jean-Paul Sartre.
« C’est le seul féministe que je connaisse avec Jean-Paul Sartre », a dit du premier son épouse l’avocate Gisèle Halimi. Le duo a traversé la décennie 70 de tous les combats du mouvement Choisir-La Cause des femmes (fondée par Halimi et Beauvoir en 1971), et notamment ceux pour l’avortement, contre les harcèlements et les violences sexuelles. Claude Faux (né en 1930) fut dans sa jeunesse militant communiste, intellectuel éclectique, urbaniste et secrétaire de Jean-Paul Sartre. Il se chargea notamment des droits internationaux de l’ auteur.

JPEG - 58.7 ko
L’image mythologique signée Yves Manciet : le saint-Germain-des-prés de l’existentialisme avec de g. à dr., Jean-Paul Sartre, Boris Vian, Michelle Vian et Simone de Beauvoir.

Le site officiel de Boris Vian avait annoncé le 17 décembre, le décès de Michelle Léglise Vian (née en 1920). La Chloé de L’Écume des jours, c’est elle.
Michelle Léglise Vian avait épousé tout juste majeure Boris Vian en juillet 1941. Ils s’étaient rencontré durant l’exode, à Capbreton dans les Landes où se réfugia la famille Vian. Ils se sépareront au bout d’une dizaine d’années, avec deux enfants, Patrick et Carole.
Michelle Vian ne fut pas que jeune épouse du brillant normalien de l’AFNOR et trompettiste pataphysicien dans le Paris existentialiste. Après-guerre, le couple traduisait Chandler, Peter Cheyney, Richard Wright ou James Agee. Michelle a été la première lectrice active de Boris qui avait signé en 1945, son premier contrat chez Gallimard, pour Vercoquin et le Plancton. La marque de fabrique Vian avait peut-être tapé dans l’oeil de Raymond Queneau, mais ce roman absurde publié en 1947 ne trouva pas du tout son public.
Dans un entretien à l’occasion d’une grande exposition sur Boris Vian à la Bibliothèque nationale de France (2011), Michelle indiqua avoir trouvé le titre J’irai cracher sur vos tombes, un roman noir américain que Boris a écrit sous le pseudonyme de Vernon Sullivan aux éditions du Scorpion en 1946, et qui a provoqué une folle tempête d’indignation morale de la part de la presse et d’associations de bonne vertu. Boris Vian quitta Michelle en avril 1951, après sa rencontre avec Ursula Kübler. Mais il avait fait de Chloé, une éternelle figure de roman -qui sera reconnu bien plus tard par le public à partir des années 1970.
L’icône des zazous fut aussi et pour de vrai la maîtresse de « Jean-Sol Partre » en 1949. Et a été sa secrétaire de 1950 à 1980.

Les obsèques de Claude Faux auront lieu au crématorium du Père-Lachaise le 2 janvier 2018, une cérémonie en l’honneur de Michelle Vian est prévue au même endroit le lendemain. Ainsi s’ébrouent les derniers témoins directs d’une époque et de son philosophe.




Poster un nouveau commentaire