Denis Robert : Pourquoi je pourrais me présenter aux Européennes

Le 23 octobre 2018, par Philippe Lecardonnel

L’écrivain journaliste, spécialiste de la prédation financière, réfléchit aux propositions de divers partis politiques qui lui offrent une place éligible.

#Politique

Européennes 2019. « Je travaille depuis un an à deux documentaires. Un 52 minutes pour France 3 intitulé Ennemi public, une contre-enquête sur un franco-belge soupçonné de djihadisme et un de 90 mn pour la RTBF sur le radicalisme. À moins que je ne me lance en politique… J’ai été approché pour me présenter aux Européennes en place éligible. J’y réfléchis très sérieusement » nous glisse Denis Robert, dans son entretien sur sa nouvelle enquête, Les Prédateurs. L’écrivain journaliste ( 25 livres au compteur), se pose « de sérieuses questions pour se présenter aux Européennes » en mai 2019 . Les enquêtes, il en a fait le tour : « Trois ans de travail pour un livre de plus, le jeu en vaut-il la chandelle ?  » nous dit-il.

« Passer au concret. Me confronter au réel. Agir… Tout se joue désormais à Bruxelles. »

Qu’est-ce qui pourrait vous convaincre d’accepter ?

« Passer au concret. Me confronter au réel. Agir… Tout se joue désormais à Bruxelles. On ne peut pas se plaindre de la compromission des élus sans mettre soi-même les mains dans le cambouis. Dénoncer le manque de contrôle, qu’il soit médiatique, politique ou judiciaire, et ne pas s’y colleter. L’exemple le plus flagrant a été la révélation du système occulte des LuxLeaks (dumping fiscal organisé par l’administration luxembourgeoise qui a permis à des multinationales Apple, Amazon, Heinz, Pepsi…, d’échapper en grande partie à l’impôt. NDLR). Malgré le scandale et le dépôt d’une motion de censure, les lobbies ont réussi à ce que la Commission d’enquête du Parlement européen soit abandonnée au profit d’une Commission spéciale aux pouvoirs beaucoup moins étendus. Et puis, surtout, peut-on constater que l’Europe est menacée d’être phagocytée par les extrêmes sans rien faire ? »

Se jeter dans le grand bain politique, comme l’a fait avant lui François Ruffin qui a lâché son journal Fakir pour se présenter et se faire élire l’année dernière dans la 1ère circonscription de la Somme et comme s’apprête à le faire le philosophe Raphaël Glucksmann pour les Européennes.

Lire aussi l’entretien sur sa dernière enquête, Les Prédateurs (Cherche-midi).




Poster un nouveau commentaire


Le Caoua des idees L'article du jour
Paradoxe, alors qu'une industrie s'inspirant de la nature est en train de se développer, le changement climatique et le saccage de la planète détruisent le plus grand gisement naturel d'idées. Lire l'article

ABONNEZ-VOUS, C’EST NOTRE TOURNÉE !

Le Caoua des idées est notre projet de quotidien numérique des idées, disponible par abonnement, que nous lancerons en mars 2019.

En attendant, abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : au fil des jours, vous bénéficierez en premium de nos contenus et découvrirez l’état d’esprit d’un beau projet éditorial.