Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama



Du sable dans les jeans tueurs

mardi 3 mai 2011

Le collectif L’éthique sur l’étiquette tente de stopper le sablage des jeans vintage, cause de silicose des travailleurs du textile.

"Il est mortel ce jean" dit le slogan. Jusqu’au 8 juin, le collectif L’éthique sur l’étiquette (ESE) mène activement campagne contre le sablage des jeans. L’idée est que les consommateurs s’adressent via un mail standard aux marques et aux distributeurs afin qu’ils cessent la production et la vente de ces jeans sablés.
Selon l’ESE, collectif de syndicats comme la CFDT ou la FSU, d’ONG et de mouvements de consommateurs, et membre du réseau européen Clean Clothes Campaign, il y a urgence en la matière. Le traitement particulier de ces jeans a également occasionné la silicose du XXIe siècle.

Les jeans vintage sont vieillis à l’aide du sablage manuel ou mécanique, du brossage, du délavage avec pierre ou papier de verre, de procédés chimiques ou bien encore du laser. La pratique la plus utilisée est le sablage : on utilise le sable, abrasif le moins onéreux, que des ouvriers pulvérisent sur la toile denim à haute pression. Il n’y a pas que les jeans qui se trouvent vieillis en accéléré : les sableurs inhalent à leur insu de la silice cristalline alvéolaire qui provoque une silicose aiguë. Cette affection se développe très rapidement, entre 3 et 24 mois (contre 10 à 30 ans dans l’industrie minière en cas d’exposition). Cette maladie pulmonaire particulièrement douloureuse entraîne fibrose et emphysème.

Le lien entre silicose et sablage a été démontré pour la première fois en Turquie en 2007 : plus de 1200 ouvriers du textile, utilisant cette technique depuis le début de la décennie, ont contracté la silicose, quarante-sept d’entre eux sont morts.

"Depuis l’interdiction légale en Turquie en mars 2009, les producteurs de jeans n’ont fait que déplacer leurs ordres en matière de sablage vers l’Egypte, la Jordanie ou la Syrie" accuse l’ESE. La pratique du sablage s’est exportée également en Inde, en Indonésie et au Mexique.
Près de 5 milliards de jeans sont produits chaque année dans le monde, et le denim sablé s’est imposé comme le produit star de la mode vintage.
A ce jour, plusieurs dizaines de marques ont été interpellés par cette campagne. Parmi les fabricants sourds d’oreille sur cette question : Armani, Diesel, Pepe Jeans, Replay et Roberto Cavalli. Les marques comme Auchan, Kookaï ou Levi’s ont affirmé au collectif qu’elles prendraient garde désormais à ce que leurs fournisseurs n’utilisent pas ou plus cette pratique du sablage.


Repères :

www.stop-au-sablage.org


Poster un nouveau commentaire

idees numero 1

La revue papier.
Soutenez-nous, commandez-le
à votre libraire, faites-le connaître,
ou abonnez-vous en cliquant ici.

Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.