Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Bookmark and Share

L’Europe met les voiles

vendredi 19 mars 2010, par Emmanuel Lemieux

"Pourquoi faudrait-il accepter de certains imans ce que l’on a dénoncé chez les curés et les rabbins ?" demande Viviane Teitelbaum, députée bruxelloise et auteure d’une étude sur le port du voile islamique et ses impacts politiques en Europe.

JPEG - 14.4 ko
Bio-express. Viviane Teitelbaum est députée régionale bruxelloise. Présidente du Comité d’avis pour l’égalité des chances entre les hommes et les femmes (Parlement francophone bruxellois), Présidente des femmes libérales bruxelloises, elle est également auteur de plusieurs ouvrages. Dernier livre : Quand l’Europe se voile (Ed. Le Bord de l’eau, 2010).

On appelle ce type d’étude, un "benchmarking", soit la comparaison entre entreprises de différents pays, qu’il s’agisse de leurs systèmes d’organisation ou de leurs techniques de gestion. D’ordinaire, c’est pour une étude marketing, ici, il s’agit d’un tour d’horizon comparatiste sur les débats et la gestion politique d’un nouveau phénomène. C’est un fait : l’Europe dévoile ses divisions avec le port du voile islamique, notamment lorsqu’il est militant, dans l’espace publique et les diverses prescriptions qui viennent percuter le vivre ensemble sous l’égide de la laïcité.

Députée régionale bruxelloise mais aussi Présidente du Comité d’avis pour l’égalité des chances entre les hommes et les femmes du Parlement francophone bruxellois, Viviane Teitelbaum, est particulièrement chatouilleuse sur la question des discriminations. Malgré une préface écrite par le journaliste Mohamed Sifaoui, avec cette subtilité de la hache à incendie pour film catastrophe qui le caractérise, son ouvrage intitulé Quand L’Europe se voile a le mérite de la clarté et le goût du débat. " J’ai été élevée dans la tradition du questionnement, du "pilpoul", c’est à dire de la discussion, de la gymnastique intellectuelle" explique V. Teitelbaum.

"L’Obstacle" démocratique

Pour l’instant, chaque pays étudié se débrouille comme il le peut et n’a pas trouvé la meilleure réponse du vivre-ensemble avec ce foulard islamique, seulement prescrit et non obligatoire selon le Conseil Supérieur des Musulmans de France, rappelle l’élue politique. Du voile, elle conserve le sens de "rideau" ou "d’obstacle" qui signifie une séparation nette entre une chose et une autre, entre Dieu et sa créature, mais aussi entre les femmes et les hommes.

La députée pointe ces signes inquiétants qui accompagnent le militantisme du hidjab, lorsqu’il ne s’agit pas de la niqab (voile intégral de l’islam wahhabite) et de la burqa et font baisser l’exigence démocratique de mixité, de parité et de libertés, principes fondamentaux de l’Europe. Que penser en effet, de ces militants actifs en Grande-Bretagne qui exigent l’application de la charia pour la communauté musulmane ?

Multiculturalisme contre interculturalisme

Ce que redoute le plus V. Teitelbaulm c’est que le politiquement correct des gouvernements et des sociétés conduise à des accommodements "raisonnables" et éclipse, même temporairement, ce qui fait le socle universel de l’Europe. Elle oppose le modèle du multiculturalisme et celui de l’interculturalisme. Dans le premier cas, communautariste et d’inspiration anglosaxonne, il s’agit de faire "prévaloir l’appartenance à un groupe sur l’identité individuelle", ce qui débouche sur "une forme de babélisation du vivre-ensemble". Or "le droit à la différence" n’est pas un principe ultime, mais un principe dérivé ou intermédiaire pour le droit à l’égalité.

A l’opposé, le modèle de l’interculturalisme, lui, "présuppose l’égalité des droits et des devoirs", défend V. Teitelbaum : "Loin de négliger la richesse culturelle des citoyens, ce modèle replace le citoyen au centre de la société et réaffirme le postulat des Lumières selon lequel ce n’est pas la société qui lui confère les droits fondamentaux : c’est la qualité d’être humain qui l’en dote naturellement." Autrement dit, la société se fait "en référence à un socle commun universel, dégagé de toute conception religieuse."

C’est pour cette raison que l’école intègre des individus et non des communautés, "ce qui a priori requiert une neutralité de l’ensemble de la communauté scolaire". Or ce qui se passe dans les systèmes scolaires européens avec le foulard reflète ces lignes de tension et de désarroi.
Le foulard à l’école est autorisé au Danemark, en Suède, en Espagne, en Italie, en Grèce et en Angleterre. Aux Pays-Bas, les établissements peuvent l’interdire si celui-ci est intégral. L’Allemagne l’interdit dans ses lands de Bavière et du Baden-Würtenberg, tout comme la partie flamande de la Belgique, ainsi que la France depuis 2004. Le foulard islamique, sous prétexte du respect souverain d’une particularité, n’a pas fini de corroder le socle commun des valeurs européennes.


Repères :

Par maurice stencelle 30 mars 2010 : L’Europe met les voiles

Il ne s’agit pas de"voile", nous le savons. Mais discuter quant au voile permet de nombreuses dissertations. Nous élève. Un jour, nous pourrons dire, la conscience en paix, la conscience est bonne fille,je n’ai pas voulu cela. Et disserter d’autre chose. Enfin, je l’espère.


Répondre a ce message
le 30 mars 2010 : L’Europe met les voiles

Si l’Islam était une petite religion quasi-ethnique comme le sikhisme ou le judaïsme, le voile ne poserait pas problème, à moins d’être très à cheval sur les principes de laïcité.

Ce qui pose problème, c’est une religion qui est aussi une idéologie politique colonisatrice, à différents degrés, cela depuis que ses sectateurs ont combattu les religions traditionnelles de l’Arabie médiévale : paganisme arabe, judaïsme, christianisme.

Aucune autre religion n’a commencé de la sorte. Les Croisades de l’église catholique n’étaient qu’une réaction à l’invasion musulmane en Europe et à Jérusalem.

Le projet d’éradiquer les autres religions et modes de vie est toujours actuel. Que de très nombreux musulmans ne s’y reconnaissent pas est accessoire : ils n’ont rien à dire et ils trouvent plus sur de protester en masse contre des cartoons danois que contre Ben Laden.

Pour citer notre compatriote Koenraad Elst : le problème ce n’est pas les musulmans, mais l’Islam.

- K. Elst, ’Islam Has Been Militant From The Beginning’

Répondre a ce message

    Par Vstrom215le 30 mars 2010 : L’Europe met les voiles

    l’Europe se doit et les Etats la composants se doivent d’intégrer les individus. Ce qui devrait rendre la séparation des états et des églises indispensables pour pouvoir permettre aux différentes communautés de se développer de manière harmonieuse et libre. Mais pour cela il faudrait que les espaces publics : les administrations , les écoles en particulier, soient des espaces libres de signes ostentatoires de quelque religion que ce soit. La laïcité des institutions Européennes devrait être la garantie de la liberté de conscience des citoyens.
    Cela devrait être un principe constitutionnel de base de l’Europe, de façon a ne pas laisser se développer des dérives sectaires et communautaires, faute de quoi il serait injuste de voir une communauté se sentir brimée par le fait qu’on lui empêche de porter un voile , alors que certaines autres portent une Kippa, une cornette ou je ne sais quel autre insigne d’essence religieuse.
    Le politiquement correct ne doit pas permettre non plus, de poser un crucifix dans une salle de classe alors qu’il y interdit le voile ou de construire une mosquée même si elle a un minaret, si il autorise la construction d’une église avec un clocher, à partir du moment où les constructeurs le font sur des fonds propres et non pas ceux de l’État...
    je ne suis ni pour les uns ni pour les autres, mais pour le respect des individus citoyens et c’est pour cela que je crois qu’il est nécessaire que nos institutions, nos états, notre Europe soient Laïques et indépendants de toute religion.

    Répondre a ce message
Par godlewicz oscarle 30 mars 2010 : L’Europe met les voiles

Il faut de toutes manières interdire, le voile car cela devient intenable et c’est visiblement de la provocation absolue.
Quand on a peur que St.Nicolas porte une croix sur son "mitre", cela veut déjà dire pas mal de choses sur l’intolérance des islamistes vis a vis de notre société !!!!!.


Répondre a ce message

    Par j.demeulenaer@skynet.bele 30 mars 2010 : L’Europe met les voiles

    Evidemment. La meilleure manière de répondre au "voile islamique" car il est bien islamique, il signifie quelque chose de bien concret puisqu’il démontre que la personne qui le porte est de confession musulmane et que ceux qui ne le sont pas sont des mécréants des insoumis ou des "sous-chiens" même. On a pas besoin de se voiler la face pour voir l’importance qu’à ce bout de chiffon pour ces musulmans à l’instar de ce qu’elles doivent faire en tant que musulmanes...Pour cette prof de maths qui ne veut plus enseigner parce qu’elle doit enlever son voile pour enseigner, il est bien révélateur que la religion est beaucoup plus importante pour cette personne que d’enseigner les mathématiques à ces mécréants.... La relation avec "Dieu" prend une telle ampleur dans sa vie que les humains ne l’intéresse plus...? Que son devoir de prof de maths (qu’elle adore...?) passe après son bout de chiffon...? L’extrémisme n’est pas loin et la discrétion de la croyance religieuse en prend un coup tout comme la neutralité qui devrait régner au sein de l’enseignement. Mais peut-être ne comprend-elle pas ce que veut dire "neutralité"..?
    Déjà porter ce voile est un signe prosélyte. Il y a là déjà une démonstration bien claire d’une position religieuse affirmée qui fait que les autres personnes se sentent excluent et donc traitées différemment. C’est bien le cas dans toutes situations de ce genre.. Mais nié par toutes ces musulmanes qui ne voient pas plus loin que le bout de leur voile.

    - Voile islamique
    Répondre a ce message

      le 23 septembre 2010 : L’Europe met les voiles

      svp je veu seulement savoire une chose pour quoi vous éte contre le voile ? et pour quoi vous aimes pas les arabes ? qui ce quils ont fai a vous ? moi je suis une fille de 18 ans de maroc et musulemente ,et fiere de l’étre et tout ce que je veu dans cette vie c’est la paix alors vous pouvez me dire pour quoi toute cette haine svp ?

      Répondre a ce message

        Par jstle 21 novembre 2010 : L’Europe met les voiles

        pour la même raison que je ne vous imposerai pas des tenues inappropriées chez vous au Maroc. C’est ça le respect du pays d’accueil.

        Et puis, si vous avez le sentiment que l’on ne vous aime pas, interrogez-vous au lieu de le déplorer. Sachez que la liberté eu Europe, c’est aussi disposer du droit de ne pas tout tolérer et de dire ce qui est insupportable mais j’imagine que ce droit vous est au mieux étranger ou incompréhensible, au pire sans intérêt. Or il se trouve que nos valeurs occidentales place le la femme sur le même pied d’égalité que l’homme ...même s’il reste encore beaucoup de progrès à accomplir.
        ET je remercie vivement Mme Teiltelbaum pour son engagement courageux, voilà une femme qui en a, comme on dit ; je vous souhaite le même parcours de réflexion, et que vous puissiez vite lever le voile qui vous marque pour enfin ouvrir les yeux de la raison.

        Répondre a ce message

      le 23 septembre 2010 : L’Europe met les voiles

      tout ce que vous disez sur nous est pas vrais vous disez nimporte quoi sur nous parceque vous ne nous aime pas c’est ça la vérité

      Répondre a ce message
Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.