Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

L’avocat qui veut protéger l’islam, la Vierge Marie et Albert Einstein

dimanche 7 mars 2010, par Emmanuel Lemieux

Religions. Suite aux caricatures de Mahomet, un cabinet d’avocats saoudien préconise de criminaliser à l’échelle mondiale le blasphème mais aussi les caricatures des bienfaiteurs de l’humanité. Il vient de faire plier le quotidien danois Politiken. A quand Charlie Hebdo, Siné Hebdo et Le Canard Enchaîné ?

JPEG - 15 ko
En 2005, la publication des caricatures de Mahomet dans la presse danoise, puis leur diffusion mondialisée sur le Web, a suscité un électrochoc dans nombre de pays musulmans. Une centaines de personnes sont mortes dans des manifestations violentes.

Le 26 février, Politiken, quotidien danois, qui avait relayé, en 2006, le scandale mondialisé des caricatures de Mahomet commandées et publiées par son confrère Jyllands-Posten , vient d’avaler une énorme couleuvre. Le quotidien a présenté sur son site ses excuses publiques, en danois et en anglais, aux 95 000 membres de huit associations islamiques du Moyen-Orient et de l’Australie, réunies dans l’Organisation Corpc Unison Accueil Wolq. Leur porte-parole, l’avocat saoudien Faisal Ahmed Zaki Yamani, est déterminé à faire payer très cher tout organe de presse ayant publié les dessins impies. Il a exigé des journaux danois qu’ils s’excusent publiquement et déférencent les caricatures de leurs sites. Politiken a été le premier média danois à s’incliner en Une de son édition papier et de son web : « Nous nous excusons auprès de toute personne se sentant offensée par notre décision de republier ces dessins » insiste Politiken.

JPEG - 15.2 ko
Le caricaturiste Kurt Westergaard : la police danoise a déjoué en 2008 une tentative d’attentat contre lui.

Le quotidien national avait publié les caricatures controversées de Mahomet, puis avait réitéré en 2008, lorsque l’on a appris qu’un complot islamiste visait l’un des caricaturistes blasphémateurs, Kurt Westergaard. Tollé de Jyllands-Posten et Berlingske Tidende qui ont quand même pris la précaution d’indiquer qu’ils ne republieraient pas non plus les caricatures incriminées.

Réaction de Faisal Ahmed Zaki Yamani, lors d’une conférence de presse à Beyrouth le 4 mars : "À notre avis, toutes les icônes religieuses de toutes les religions, comme la Vierge Marie, Jésus-Christ, Moïse, ainsi que d’autres personnes (pour ne pas être comparé à des prophètes et des messagers) qui ne sont pas des icônes religieuses, mais ont contribué à l’humanité comme le Mahatma Gandhi, Nelson Mandela, Martin Luther King, le Dalaï Lama, et d’autres comme Ibn Sina, Ibn Al-Haytham et Albert Einstein, ils méritent tous le respect et la protection contre le ridicule et la diffamation." L’avocat a encore 17 journaux danois dans son collimateur.
Inquiétant : la démocratie se fatiguerait plus vite que les intégrismes. En France, cette plainte pourrait-elle atteindre Charlie Hebdo et France-Soir qui avaient publié les caricatures danoises ?


Repères :

Lire aussi sur notre site, en rubrique Mentalités :
Ne blasphémer pas le blasphème, nom de Dieu !


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.