Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Le Monde épingle les fausses vérités de Claude Allègre

mardi 31 janvier 2012

Stéphane Foucart, journaliste scientifique du Monde et auteur du Populisme climatique (Denoël, 2010), suit le cumulo-nimbus de la polémique Claude Allègre à la trace (édition du Monde du 1er février 2012) : accompagné de "quinze autres scientifiques inquiets" le géologue climato-sceptique a commis dans le quotidien économique Wall Street Journal, une longue tribune sur le fait qu’ "il n’y a pas lieu de paniquer à propos du changement climatique".

Selon eux, il "n’y a nul argument scientifique convaincant en faveur d’une action drastique pour décarboner l’économie mondiale". L’unanimisme des climatologues sur la gravité potentielle du climat relève d’une peur collective, et d’une uniformité de pensée digne du lyssenkisme de l’URSS stalinienne. Quant aux gouvernements, ils perçoivent dans cette peur un effet d’aubaine pour lever toujours plus de taxes.

Les contributeurs ont rallié de force les travaux de l’économiste William Nordhaus afin d’étayer leurs arguments. Le hic est que le chercheur en question s’est fendu d’une réponse accusant le texte du Wall Street Journal de "déformer complètement" son travail. Stéphane Foucart note que ce genre d’enrôlements est un fait coutumier de Claude Allègre : "Dans son livre L’Imposture climatique (Plon, 2010), il citait notamment une douzaine de chercheurs comme partageant ses vues sur le climat. Alors que, renseignements pris, la plupart les combattaient âprement. Pour ceux, au moins, qui avaient pu être interrogés. Car certains de ces "enrôlés" n’existaient simplement pas..."

- Le Monde du 1er février 2012, chez votre marchand de journaux
- www.lemonde.fr


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.