Le procès des Khmers rouges par Françis Deron

Le 14 mai 2009, par Séra

Séra alias Phoussera Ing, 48 ans, né au Cambodge, en exil en France depuis 1975, peintre, sculpteur, auteur de bandes dessinées et chargé de cours de BD à La Sorbonne. Depuis 2005, il travaille sur sa mémoire et celle du génocide, à travers le récit dessiné du Cambodge des années 70, notamment Impasse Et Rouge, L’Eau Et La Terre, ou encore Lendemains De Cendres (Delcourt).

#Cambodge #Delcourt #Francis Deron #Gallimard #Séra

Je viens d’achever l’excellent ouvrage de Francis Deron qui, journaliste au Monde, a étudié durant trente ans, le génocide du Cambodge et ses mécanismes encore mal connus. C’est un collage d’articles un peu anciens mais qui offre encore une bonne mise en lumière sur la démence de Pol Pot et sa machine à broyer. Au final, Deron donne un regard neuf sur la disparition d’un tiers de la population, soit 2 millions de Cambodgiens, et se détache de bien des études en chambre et médiocres sur le sujet qui circulent en France. Moi qui pensais connaître beaucoup de choses de cette histoire que j’ai tant dessinée, j’y ai par exemple appris des faits comme l’existence à côté du terrible centre S-21, d’un autre lieu sinistre, S24, à la fois centre de stockage et de torture. Le cauchemar continue.



Repères :

Le Procès des Khmers rouges, par Francis Deron, Gallimard



Poster un nouveau commentaire


Le Caoua des idees L'article du jour
Paradoxe, alors qu'une industrie s'inspirant de la nature est en train de se développer, le changement climatique et le saccage de la planète détruisent le plus grand gisement naturel d'idées. Lire l'article

ABONNEZ-VOUS, C’EST NOTRE TOURNÉE !

Le Caoua des idées est notre projet de quotidien numérique des idées, disponible par abonnement, que nous lancerons en mars 2019.

En attendant, abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : au fil des jours, vous bénéficierez en premium de nos contenus et découvrirez l’état d’esprit d’un beau projet éditorial.