Accueil > Blogs & Opinions > Blogs & Opinions > Les aidants, symboles du care


Les aidants, symboles du care

Le 11 octobre 2010, par Serge Guérin

#Bénévoles #Care

Il faut saluer la création de la première journée nationale des aidants. Ces derniers forment, en effet, une figure majeure de la société d’aujourd’hui. Ils assument une grande part du soutien et de l’attention auprès des plus fragiles, personnes vieillissantes, malades chroniques ou personnes en situation de désavantage. À l’heure des débats sur le care et l’état accompagnant, ils sont pourtant bien rarement mis en avant et bénéficient d’une faible reconnaissance sociale. C’est l’une des raisons pour laquelle nous avons créé la revue Reciproques qui cherche à analyser ces processus de don, cet engagement dans le soutien à l’autre.

Les 3,5 millions d’aidants exercent une incroyable mission de service public à titre bénévole et sans grand secours de l’Etat. C’est un vrai et beau sujet politique : l’Etat qui recule partout laisse aux familles, aux individus le « soin » de faire face seule à ces situations pénibles et délicates. Souvent à cet abandon, s’ajoute un discours moralisateur expliquant que c’est un devoir moral d’agir auprès du proche malade ou vieillissant. Cette situation est-elle « normale » ? Comment doit-on articuler solidarité de proximité et intervention de l’Etat ? C’est la question du statut de l’aidant, des moyens à mettre en œuvre (lieux de répit, valorisation et formation, soutien à la conciliation vie professionnelle et vie d’aidant…) pour accompagner ces personnes.




Poster un nouveau commentaire


Le Caoua des idees L'article du jour
Paradoxe, alors qu'une industrie s'inspirant de la nature est en train de se développer, le changement climatique et le saccage de la planète détruisent le plus grand gisement naturel d'idées. Lire l'article

ABONNEZ-VOUS, C’EST NOTRE TOURNÉE !

Le Caoua des idées est notre projet de quotidien numérique des idées, disponible par abonnement, que nous lancerons en mars 2019.

En attendant, abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : au fil des jours, vous bénéficierez en premium de nos contenus et découvrirez l’état d’esprit d’un beau projet éditorial.