Les sciences humaines se livrent

Le 21 novembre 2012, par Emmanuel Lemieux

Le 6e salon du Livre des sciences humaines prend ses quartiers du vendredi 23 au dimanche 25 novembre à l’Espace des Blancs-Manteaux. Au programme :les sciences de l’homme à l’épreuve de la crise, ou plutôt des crises

#Fondation maison des sciences de l’homme #Jean-Michel Henny #Salon du Livre des sciences humaines #Sciences humaines

GIF Sciences Humaines. Directeur des publications de la Fondation maison des sciences de l’homme, Jean-Michel Henny est à l’origine du Salon du livre des sciences humaines, dont la 6e édition se déroulera du vendredi 23 novembre, 14 heures, au dimanche 25 novembre, 20 heures, à l’Espace des Blancs-Manteaux à Paris. Un salon gratuit et opiniâtre qui a fini par trouver sa place, drainer ses 2000 à 3000 visiteurs (et pas forcément des universitaires et des étudiants a priori attendus pour ce genre d’évènement) selon les années, malgré un terme difficile à populariser : " Le Rendez-Vous de l’histoire de Blois, ça parle à tout le monde, un salon des sciences humaines, comme le nôtre est moins facile à communiquer tandis que la seule référence aux sciences sociales nous paraissait trop restrictive, alors que nous sommes aussi très ouverts aux études littéraires. Le vecteur du salon c’est le livre de SHS" analyse Jean-Michel Henny. Une centaine d’éditeurs en sciences humaines et sociales expose leurs nouveautés, des rencontres interprofessionnelles avec les libraires s’y nouent, et des débats d’idées s’y échangent plus ou moins vivement. L’amateur d’idées pourra assister à quelques temps forts, avec notamment la présence des philosophes Myriam Revault d’Allonnes et Tzetan Todorov, des historiens Roger Chartier et Jacques Sapir, de la sociologue de l’art Nathalie Heinich, du démographe Hervé Le Bras.Petit évènement également : la venue de l’anthropologue Jeanne Favret-Saada pour débattre du blasphème dans les Etats démocratiques.

Bons baisers de la crise, gros becs du Québec

Ce crû 2012 met à l’honneur les éditeurs du Québec et la tonalité des tables rondes tournera autour du thème de la crise, ou plutôt des crises multiples : "politiques de crise / crises du politique". Néanmoins, la particularité de ce salon n’est pas celui se concevoir comme un vaste talk-show ou un spectacle des idées papillonnantes vite glissée et oubliée sur l’ardoise magique évènementielle. " Nous ne sommes pas un festival des idées, et nous avons opté pour une autre temporalité, beaucoup plus stable : celle qu’instaure le livre de sciences humaines dont la durée de vie est d’une dizaine d’années, explique Jean-Michel Henny. Ce salon permet au public des rencontres avec des éditeurs qui ont du mal à percer en librairie mais dont la production pourtant influence les débats publics et prolonge la réflexion grâce au livre, que celui-ci soit papier ou numérique."



Repères :

6e Salon du Livre des sciences humaines,
Espace d’animation des Blancs-Manteaux,
48 rue Vieille du Temple,
75004 Paris

Le programme complet sur :
- www.msh-paris.fr



Poster un nouveau commentaire


Le Caoua des idees L'article du jour
Paradoxe, alors qu'une industrie s'inspirant de la nature est en train de se développer, le changement climatique et le saccage de la planète détruisent le plus grand gisement naturel d'idées. Lire l'article

ABONNEZ-VOUS, C’EST NOTRE TOURNÉE !

Le Caoua des idées est notre projet de quotidien numérique des idées, disponible par abonnement, que nous lancerons en mars 2019.

En attendant, abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : au fil des jours, vous bénéficierez en premium de nos contenus et découvrirez l’état d’esprit d’un beau projet éditorial.