Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Macron dans l’ère du " dextrogyre " ?

mercredi 19 juillet 2017, par Les influences.fr

Politique. Les premiers pas de Macron à l’Élysée et du gouvernement Philippe confirment-ils une tendance : " Dextrogyre " ? C’est le terme forgé par l’historien des idées Guillaume Bernard. La saillie électorale de la France Insoumise à la présidentielle ne change rien à au mouvement des idées. Il l’affirme : "nous sommes dans un mouvement dextroygyre". C’est-à-dire que nous en avons fini avec le " mouvement sinistrogyre " pour reprendre le néologisme de "sinistrime" défini par Albert Thibaudet en 1932. À l’époque, la pente des idées venait de la gauche, y compris pour la droite. Or cette domination culturelle qui se traduit dans l’épanouissement des idées libérales-libertaires est de plus en disputée. Depuis la chute de l’Union soviétique, " la gauche est intellectuellement épuisée " affirme Guillaume Bernard dans son essai, La guerre à droite aura bien lieu.

Ce mouvement historique expliquerait selon Thibaudet (qui le voyait comme une nécessité historique), la tendance des partis de droite, notamment en France (mais le phénomène existait aussi en Italie), à refuser l’appellation de droite, longtemps associée dans l’histoire française au royalisme, et à être sensible aux influences culturelles de la gauche.

" La gauche est intellectuellement épuisée." Guillaume Bernard.

L’essai de Guillaume Bernard recoupe celui du député PS Gaetan Gorce, Histoire de la droite pour ceux qui n’aiment pas ça (Fayard, 2013) sur le diagnostic d’une gauche longtemps trop satisfaite d’elle-même et d’une droite aussi déboussolée que paresseuse.
Cette inversion de tendance a t-elle profité à Emmanuel Macron ? Le feuilleton du quinquennat ne fait que commencer.


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.