Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Martine Aubry pressentie comme Premier ministre de Sarkozy

samedi 23 octobre 2010, par Emmanuel Lemieux

Un gag ? Non, un livre signé par Paul Quilès et Marie-Noëlle Lienemann, deux anciens ministres de François Mitterrand. Entre les lignes, "18 mois chrono" s’inquiète de l’unité de la gauche et du système des primaires du PS.

JPEG - 15.2 ko
Paul Quilès (Darius-lesinfluences.fr)

Les lycéens dans la rue ont gagné. Le gouvernement se désagrège comme une gaufrette. Après les vacances de la Toussaint, Nicolas Sarkozy va frapper un grand coup : dissoudre l’Assemblée nationale. Perdre sciemment pour mieux rebondir à la Présidentielle 2012. Jean-Louis Borloo peut aller se rhabiller, c’est Martine Aubry, leader du PS, qui devient premier ministre. La gloire éphémère, et 18 mois chrono pour s’effondrer... ou pour gagner.

Paul Quilès, directeur de campagne de François Mitterrand en mai 1981, ancien ministre des Postes, puis de la Défense et Marie-Noëlle Lienemann, ancienne ministre du logement, eurodéputée et vice-présidente du conseil régional Nord-Pas-de-Calais, aidés par le journaliste Renaud Chenu, ont imaginé la forme d’un petit polar politique pour mieux raconter les mécanismes de prise du pouvoir. "Ceux qui pensent à gauche que Nicolas Sarkozy est au fond du trou se trompent lourdement, nous explique l’ancien ministre. C’est un politique qui a de la ressource, et puis l’extrême droite s’est réveillée. Nous ne devons surtout pas à gauche penser que 2012 signifie automatiquement l’alternance."

Pour des états généraux de la gauche

Ce livre en forme de clin d’oeil ne tombe pas fortuitement. "Il y a une sorte de morale à notre histoire : la gauche doit être unie autour d’un programme de transformation sociale, non seulement pour gagner mais aussi pour durer" explique t-il sur son blog.

Paul Quilès, animateur du club de réflexions créé en 2007, Gauche Avenir, est plus que sceptique, c’est une litote, quant aux principes des primaires et à son calendrier qu’il juge beaucoup trop tardifs. Depuis quelques mois, son club réclame en revanche la mise en place d’Etats généraux de la gauche pour le début de l’année 2011, mobilisant des Verts au Front de gauche, tout l’arc prêt à gouverner. "Ces Etats généraux devraient nous permettre de réfléchir et de nous accorder sur différents thèmes, garantissant l’unité de la gauche." décrit Paul Quilès. Le livre devrait aussi aider à la promotion de cette idée. Le compte à rebours à commencer...


Repères :

A lire :

A voir :
www.paul.quiles.over-blog.com
www.lienemann.typepad.fr
www.gaucheavenir.org


le 30 octobre 2010 : Martine Aubry pressentie comme Premier ministre de Sarkozy

Mouais, pourquoi pas ?
C’est en tout cas utile de rappeler que rien n’est gagné...
Mais ce serait encore mieux avec un minimum de relecture, dommage qu’un tel texte soit truffé de fautes !


Répondre a ce message
Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.