Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Michel Butel fait l’Impossible

samedi 7 avril 2012, par Emmanuel Lemieux

Après un lancement raté par Presstalis, le numéro 2 sort à peu près à l’heure et soutient Jean-Luc Mélenchon

JPEG - 17.4 ko
Michel Butel (Gérard Cambon pour Lesinfluences.fr)

Où va Michel Butel ? Les uns courent vers l’infini, lui vers l’impossible. C’est le nom de son nouveau journal mensuel, de poche, sans le sou du mécène, avec une énergie renouvelée. L’Impossible. Depuis une petite dizaine d’années, le romancier souquait ferme vers ce voyage. Son ancien paquebot, sponsorisé par les millions d’un grand assureur, L’Autre Journal (1984-1992), s’était luxueusement fracassé sur les récifs du mitterrandisme finissant et disloqué à la faveur d’une crise interne sur la première Guerre en Irak.

Les ventes en librairie devraient permettre de limiter les pertes en kiosque

Au mois de mars, après dix années au moins de ruminations, de rêves brouillons et de recherches de capitaux, le romancier de 71 ans a fini par sortir son journal, cette fois un canoë kayak de papier mais qui ne craint toujours pas les buées de mots et les idées en cascade. Pépin de sortie : Après avoir bénéficié d’une promotion dans Libération, L’Impossible était impossible à trouver en kiosques le jour du rendez-vous décidé, c’est-à-dire le 14 mars. Le diffuseur Presstalis, en lourde difficulté, semble s’être trompé de date de diffusion. Il a fallu attendre au moins une journée avant de le trouver en région parisienne, mais pas partout dans les maisons de la presse régionales. Ce qui est embêtant pour un journal qui ne compte que sur ses ventes pour avancer. Heureusement, L’Impossible bénéficie d’une double diffusion, avec huit jours de décalage, dans le réseau des libraires grâce au soutien de l’éditrice Sabine Wespieser. Ces quelques milliers d’exemplaires rapidement enlevés devraient limiter les dégâts financiers de départ, et s’annonceraient même comme un véritable mouvement de curiosité.

C’est assurément le journal de Michel Butel

Le format est celui d’un petit animal domestique, gros de 128 pages. Butel parle d’ailleurs mieux de la maquette, de son souffle global, de son émotion inattendue d’ardoise magique qu’elle n’est et suscite réellement. Ce n’est pas très grave pour l’instant : on retrouve avec plaisir des lubies de l’ancien monde de papier, celui de L’Autre Journal. Merveilleuse conversation entre Diego Masson et Francis Marmande. Portfolio de Gilles Coulon dans une Tunisie de mirage et de tremblements aux odeurs de jasmin. Une belle saison dehors avec Yves Berger. Quelques postures radicales-chic sans prise de risque qu’on peut visiter de loin. Un tour de piste de Palomar & Zigomar. Une femme libre de Gaza. Un écrivain de Budapest.

Le numéro deux de L’Impossible est prévu en kiosques pour le 12 avril 2012, et comporte un éditorial de Michel Butel qui soutient le candidat Jean-Luc Mélenchon.

C’est assurément le journal de Michel Butel, les invités étant ses vieux amis, ses obligés ou ses pseudopodes. Comme dans son oeuvre de presse précédente, tel un butler élégant, il ouvre, guide, serre au plus près la lecture, indique l’émotion, referme. On aime (finalement). On aime L’Impossible. Comme l’Incorrigible (Butel).


Repères :

Un entretien de Michel Butel :
http://www.ecrans.fr/On-ne-peut-informer-sans-emouvoir,14266.html

Un manifeste de Michel Butel :
www.limpossible.fr/001/index.php?rub=20

La page Facebook de L’Impossible :
www.facebook.com/limpossible.journal


le 29 avril 2012 : Michel Butel fait l’Impossible

Le numéro est un "collector" - je l’ai acheté chez deux vieilles dames libraires. Bientôt il sera "vintage". Excellent retour sur investissement.


Répondre a ce message
Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.