Michel Lallement

Hackers, nouveau mode d’emploi

Le 7 décembre 2015, par Audrey Minart

Le sociologue Michel Lallement s’est livré à une passionnante exploration du travail selon le hacking. Dans les ateliers du futur et même de demain matin.

#dico #Lallement Michel

Dans son ouvrage paru en janvier, L’âge du faire. Hacking, travail, anarchie, le sociologue Michel Lallement (CNAM) expose une enquête menée pendant un an dans le hackerspace californien « Noisebridge ». Il y présente ce qu’on y fabrique, tente de comprendre ce que signifie être un « hacker » au delà des représentations habituelles sur les pirates de l’informatique, s’interroge sur leurs parcours et sur la manière dont ce qui se fait dans ces lieux permettrait de « réinventer le travail ». A l’heure de la multiplication des « hackerspaces » et autres « fablabs » partout dans le monde, le sociologue s’est également attaché à reconstituer leur histoire, imprégnée d’un certain anticonformisme, qui remonte aux années 1950 aux Etats-Unis.

Pourquoi vous êtes-vous à l’origine intéressé au hacking, puis décidé de réaliser cette enquête ?

Michel Lallement : Elle est le produit d’une réflexion plus générale depuis plusieurs années. Je m’entraîne à regarder quelles sont les initiatives, les expérimentations, qui permettent (Pour lire le reste de l’article.)




Poster un nouveau commentaire


Le Caoua des idees L'article du jour
Paradoxe, alors qu'une industrie s'inspirant de la nature est en train de se développer, le changement climatique et le saccage de la planète détruisent le plus grand gisement naturel d'idées. Lire l'article

ABONNEZ-VOUS, C’EST NOTRE TOURNÉE !

Le Caoua des idées est notre projet de quotidien numérique des idées, disponible par abonnement, que nous lancerons en mars 2019.

En attendant, abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : au fil des jours, vous bénéficierez en premium de nos contenus et découvrirez l’état d’esprit d’un beau projet éditorial.