Pascale Navarri

Psychanalyste.

Le 3 septembre 2009

Psychanalyste.

Que la mode reste une liberté et un jeu avec le temps, celui qui passe et celui qui rythme nos propres changements. Que l’air du temps reste celui où l’humain est précieux parce qu’il est éphémère et non pas détestable pour cette raison même.




Poster un nouveau commentaire