Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Pélerinage des Iraniens en Syrie

vendredi 19 juin 2009, par Laurent Péters

Tags : Iran , Syrie


Ces femmes voilées de noir n’auraient rien de remarquable en Syrie, pas plus que ces groupes formant procession le vendredi à l’entrée du souk Hamidiyé ou aux abords de la grande Mosquée Omeyyade de Damas. Des musulmans allant dans des mosquées, une capitale Syrienne où se construit un nouveau lieu de culte, cela n’a rien d’extraordinaire. Pourtant, si ces musulmans sont Iraniens, donc non arabe, chiite alors que la majorité de la population Syrienne est sunnite (85% : dont 3,5% de chiites et 10% Alaouite — branche du chiisme dont est issue la famille des présidents El Assad), ces visiteurs attirent l’attention.

Les pèlerinages religieux des iraniens en Syrie se font dans le contexte d’intenses relations Irano-Syriennes. Cela concerne la politique moyen-orientale et notamment les réseaux du Hezbollah au Sud Liban.
Il faut trois jours à ces pèlerins, la plupart du temps en bus via la Turquie, pour parvenir à Damas. La ville à elle seule recèle des lieux de culte majeurs du chiisme. Les reliques d’Hussein, le mausolée de Sayyida Zaynab (fille de l’imâm Alî et petite-fille du Prophète), le mausolée de Sayyida Ruqayya (fille d’Ali).

Les deux derniers mausolées sont des constructions récentes aux ornementations du plus pur style iranien évoquant les chef-d’œuvres d’Art Islamique Persan.

Au centre de la vieille ville de Damas, sur l’ancienne voie Romaine, la Via Recta, se construit une nouvelle mosquée « iranienne », comme le disent les Damascènes. La communauté chrétienne de la ville s’en inquiète un peu mais reste discrète. Dans les boutiques musulmanes de la ville, peu de représentations religieuses mais des images des dirigeants syriens et d’Hassan Nasrallah (Leader du Hezbollah).


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.