Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Les luddites attaquent

samedi 13 février 2010, par Emmanuel Lemieux

Politique. Se revendiquant des luddites, ouvriers anglais qui luttèrent au XIXe siècle contre la "machinisation" du travail, les militants de l’association Pièces et main d’oeuvre tentent de saboter actuellement les débats publics sur le rôle social et l’impact des nanotechnologies, et y parviennent.

JPEG - 16.2 ko
Les nanotechnologies présentent une diversité d’applications qui ne recouvrent pas les mêmes risques ni les mêmes principes de précaution, ni les mêmes impacts sur la société ou l’avenir de la planète.

La Commission Nationale pour le Débat Public (CNDP), organisme administratif indépendant instituée en 2002 pour faciliter l’organisation des débats entre les citoyens et le gouvernement, plie, mais ne se rompt pas. La réunion publique organisée sous son égide, prévue à Orsay (Essonne), le 26 janvier 2010, a été annulée. La veille, on s’était introduit dans l’Espace Jacques Tati pour vandaliser la grande salle de tags hostiles aux nanotechnologies, et briser les serrures des portes. Mais le débat s’est tenu malgré tout grâce à la médiation d’Internet et a été diffusé en ligne. Depuis quelques mois, les membres de l’association grenobloise "Pièces et main d’oeuvre" (PMO) prennent un malin plaisir à polluer les réunions publiques de la Commission. "Ils arrivent en silence dans la salle qui est assez clairsemée, puis dès que le débat commence, ils se mettent à taper dans les mains et à hurler" décrit un conseiller du ministère de la Recherche et de l’Enseignement supérieur qui suit le dossier de très près.

« Contre l’obscurantisme scientiste »

JPEG - 28 ko
Ned Ludd, artisan tisserand et leader du mouvement des artisans anglais en guerre contre la mécanisation de profession en 1811-1812.

Qu’on se le dise : les "nécrotechnologies" ne passeront pas, affirme cette association qui anime un site ainsi qu’une collection de livres théoriques, hébergée par les éditions de L’Echappée. Qu’importe à leurs yeux, si ces réunions concernant l’impact des nanotechnologies sur la santé humaine et la société étaient réclamées par les associations participant au Grenelle de l’Environnement.De ces dix-sept réunions, prévues entre décembre 2009 et février 2010, à la demande du ministères de l’Ecologie et de sept autres ministères, devraient surgir des cahiers de doléances citoyens. Les intervenants écologistes dans ces réunions ont les mêmes craintes et suspicions que les membres de l’association vis-à-vis des nanotechnologies, mais ils participent aux débats. PMO, elle, estime qu’il s’agit là de poudre aux yeux pour mieux les faire fermer. Cette association grenobloise, créée en 2003, se réclame du luddisme. Du nom de Ned Ludd, artisan tisserand et chef de file de ce mouvement ouvrier anglais qui, en 1811-1812, lutta contre la mécanicisation de leur travail dans la Révolution industrielle. Ils déclenchèrent des incendies et des émeutes dans les manufactures, détruisirent toutes ces "machines préjudiciables à la communauté".

JPEG - 8.3 ko
René Riesel, situationniste historique et sympathisant de l’association Pièces et main d’oeuvre.

Les luddites du XXIe siècle, eux, cultivent la discrétion, hors mis quelques papiers de Jean-Luc Porquet dans Le Canard Enchaîné, mais nourrissent leur réflexion avec l’engrais de l’altermondialisme anar. Ils recommandent le livre de référence, "La révolte luddite" (Ed. de l’Echappée) du journaliste Kirpatrick Sale, se réclament d’un Jacques Ellul (1912-1994), théologien protestant, sociologue de la propagande et pionnier de "la décroissance" raisonnée. Un proche de PMO est René Riesel, éleveur de brebis, écrivain en guerre contre "le ministère de la peur", "l’obscurantisme scientiste" et "le despotisme industriel" mais aussi contre le réformisme d’un José Bové. Faucheur d’OGM avec le leader de la Condédération paysanne, R. Riesel refusa toute grâce et écopa d’une peine de 14 mois de prison ferme. Il est également l’un des derniers théoriciens situationnistes historiques encore en activité et qui a trouvé son renouveau dans l’activisme anti-transgénique. Dans le collimateur de PMO : la convergence du NBIC ( nano-technologies ; biologie ; informatique ; cognition), la biométrie policière, le tout numérique et nano-tech, bref, "la dépossession machinique" à l’heure du capitalisme industriel mondialisé.

Un bazar technologique

JPEG - 13.9 ko
Isabelle Jarry, biologiste et romancière, est l’une des membres de l’organisation des débats publics mis à mal par les luddites de l’association Pièces et main d’oeuvre.

Biologiste et romancière, Isabelle Jarry, elle, fait partie de la Commission Particulière pour le débat public sur les nanotechnologies (CPDP), émanation du CNPDP. "Indépendante, la commission ne prend pas parti. Elle facilite le dialogue entre public et maître d’ouvrage (Ministère de l’Ecologie/Ndlr). A l’issue des 17 réunions, elle rendra un rapport sur lequel le maître d’ouvrage se prononcera dans un délai de trois mois", expliquait-t-elle lors de la réunion consacrée au thème des nano-technologies et de l’alimentation, qui s’est tenue à Rennes. Et de préciser :
"Ce débat sur les nanotechnologies est très spécifique : il n’intervient pas en amont puisque les nanotechnologies font déjà partie de notre vie, il est conduit sur le territoire national et touche de nombreuses disciplines." Là aussi, Isabelle Jarry a du essuyer le chahut d’une partie du public qui estime que les décisions sur la recherche en nanotechnologie sont déjà entérinées.

Mais de quelles nanotechnologies parle t-on dans ces débats ? Les nanosciences constituent l’ensemble des connaissances. Les nanotechnologies, elles, recouvrent les savoir-faire et les acquisitions techniques dans ce domaine de la matière à l’échelle du nanomètre. Or, à ce stade, c’est un bazar technologique et pluridisciplinaire qui s’offre au citoyen. Ces technologies du plus que minuscule concernent aussi bien la physique, la chimie que la biologie, et leurs applications sont extrêmement variées. Les principes de précaution, (notamment le risque reconnu de dispersion dans la nature), les éthiques et les impacts ne sont pas les mêmes, lorsqu’il s’agit de la conception d’un nano-robot chirurgical, de l’utilisation massive de nano-médicaments, du projet d’un post-humain aux sens naturels "améliorés", de la teinture blanche d’un chocolat par nano-particules, de textiles "intelligents", d’armement miniaturisé, liste non exhaustive.

Le 23 février 2010, la Cité des sciences et de l’industrie, à Paris, clôturera le débat national, avec une réunion interactive sur "éthique et gouvernance". Une révolte luddite mettra t-elle à sac la Géode et nano-particulisera t-elle le débat public ? Quoique il en soit, la première guerre philosophique d’envergure du XXIe siècle entre "luddites" et "post-humains" est annoncée.


Repères :

www.debatpublic-nano.org
www.piecesetmaindoeuvre.com

A lire :
La révolte luddite : Briseurs de machines à l’ère de l’industrialisation, de Kirkpatrick Sale, traduit de l’américain par Celia Izoard, Editions de l’Echappée (2006).

Les Briseurs de machines, de Nicolas Chevassus-au-Louis, Seuil (2003)

Déclarations sur l’agriculture transgénique et ceux qui prétendent s’y opposer, de René Riesel, L’Encyclopédie des nuisances (2001).

Egalement sur notre site :


Par Marionle 15 février 2010 : Les luddites attaquent

Excellent article, très bien informé.

Quelques menus détails cependant :
- vous citez les militants de Pièces et Main d’oeuvre :"les nécrotechnologies ne passeront pas", pourriez-vous donner l’origine de cette citation ?

- Ned ludd, "artisan tisserand et chef de file du mouvement" : quelques informations biographiques sur ce personnage auraient été intéressantes,ainsi que des précisions sur ses idées (peut-être a-t-il écrit des textes ?)

- René Riesel, "sympathisant de l’association Pièces et Main d’oeuvre", qui figure en photo illustrant l’article : depuis quand exactement, et à quel propos ? Sur quels sujets travaillent-ils ensemble ? On aimerait en savoir plus.

Merci pour vos réponses.


Répondre a ce message
Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.