Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Pierre Assouline quitte lemonde.fr

samedi 24 novembre 2012, par Emmanuel Lemieux

Le blogueur star de l’actualité éditoriale installe dès lundi 26 novembre, son propre site larepubliquedeslivres.com

GIF Médias. Pour lemonde.fr, la fuite est assurément un coup dur. Il était l’un des pionniers sur la Toile et l’un des arbitres de l’actualité culturelle, autant média d’affluence que d’influence. Après 2500 articles en ligne au compteur, Pierre Assouline, journaliste, écrivain et académicien Goncourt, exfiltre de son hébergeur historique, son blog devenant dès le lundi 26 novembre, un véritable site indépendant : larepubliquedeslivres.com est née. " Je n’anime plus un blog, qui m’apparaît être désormais, dans le foisonnement des opinions en ligne, un média bien désuet, mais un véritable site d’informations et de critiques littéraires, avec d’autres signatures", explique le journaliste aux Influences.
Chaque jour, Pierre Assouline publiera comme à son habitude, son "grand papier" , ainsi que les réactions de ses lecteurs. Mais s’y adjoindront désormais, d’autres rubriques : un espace dédié aux brèves de réseaux sociaux concernant l’actualité de l’édition et de la librairie dans le monde et un autre hébergeant des "Chroniqueurs SDF". "J’y invite volontiers des critiques littéraires que j’aime et qui n’ont plus de supports comme Angelo Rinaldi, Jacques-Pierre Amette, Jean-Pierre Tison ou Laurent Seksik... Pour commencer."
Un autre tropisme de Pierre Assouline, qui a été le rapporteur d’une étude remarquée sur le statut de traducteur auprès du CNL en 2011, sera visible : "La version du traducteur" est conçu comme un blog où la profession peut raconter les coulisses et les difficultés rencontrées lors de ses exercices.

Le site en décembre 2012, le portail culturel en janvier 2013

La République des livres est une petite entreprise, même si elle n’a pas vraiment de moyens et si personne n’est rétribué. Le studio de webdesign Lol a habillé le nouveau site, et assure le webmasteriat. Le journaliste écrivain s’est également doté d’une régie publicitaire "artisanale" : "Depuis les origines du blog, je m’occupe de la publicité, que je devais, de plus, partager à 50% avec lemonde.fr" éclaire le journaliste et biographe. La publicité ainsi que la commercialisation de ventes de billets et de produits culturels devraient représenter les ressources principales de la république passoulienne. C’est que le Res publicain envisage de doper ses visites grâce à une forme d’agrégation à laquelle il réfléchit depuis longtemps :
"Le site tel que l’on découvrira à partir de ce lundi constitue la première étage de la fusée, précise t-il. Début janvier, la républiquedeslivres va devenir une fédération de petites républiques du cinéma, de la danse, du théâtre, des musiques, assurées par des critiques professionnels qui m’ont déjà donné leur accord."

Une question reste en suspend : qui du monde.fr ou de larepubliquedeslivres.com, va garder les enfants ? C’est-à-dire les milliers d’articles signés Pierre Assouline qui drainaient plus d’une dizaine de milliers d’internautes chaque jour. Pour l’instant, rien n’est réglé et toutes les solutions sont possibles : verrouillage du tombeau par l’hébergeur, co-branding, gentleman agreement...
Quoique il en soit, cette nouvelle étape effectuée par Pierre Assouline concrétise la théorie qu’il défend depuis plusieurs années déjà : " Si nous assistons à la fin des journaux, les journalistes eux n’ont jamais été aussi indispensables sur Internet".


Repères :

A partir du 26 novembre 2012 :


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.