Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama



Pour la justice belge, Tintin reste au Congo

vendredi 7 décembre 2012

La Fondation Moulinsart se réjouit que la plainte du Cran sur l’album controversé de Tintin, soit déclarée non fondée par la justice belge

GIF Culture. C’est une déclaration conquérante, émise en ce début de vendredi soir : ‎ " "Tintin au Congo" ne sera pas précédé d’une préface ni ceint d’un bandeau rouge infamants, ni interdit à la vente ou à l’exposition. La cour d’appel de Bruxelles vient de débouter Bienvenu Mbutu Mondondo et le CRAN de leur appel en le jugeant non fondé."

Me Alain Berenboom, avocat de Casterman et de la Fondation Moulinsart qui gère le patrimoine de Hergé, se réjouit ainsi que la justice mette un terme à une revendication qui a fait long feu. Ni les conseils du sociologue Michel Wieviorka, conseiller scientifique du Cran (Conseil Représentatif des Associations Noires) sur la possibilité d’un avertissement en introduction de l’album de Tintin jugé raciste et colonial, ni les tentatives, en février dernier, du président de l’association depuis 2011, Louis-Georges Tin,essayiste et enseignant à l’Ecole des Hautes-Etudes en Sciences Sociales, d’une conciliation avec les éditions Casterman (ex-Groupe Flammarion-Rizzoli) n’ont convaincu les ayant droits d’Hergé. Tintin au Congo (1930-1931, redessiné et colorisé en 1946) restera en état, la Fondation estimant pour sa part que les lecteurs sont suffisamment adultes pour lire cet album avec distance.


Poster un nouveau commentaire

idees numero 1

La revue papier.
Soutenez-nous, commandez-le
à votre libraire, faites-le connaître,
ou abonnez-vous en cliquant ici.

Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.