Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

RedStar OS, le web de Pyongyang, sort de l’ombre

jeudi 4 mars 2010, par Arnaud Vojinovic

Le pays ermite s’ouvre chaque jour un peu plus. Un étudiant russe qui tient son blog à partir de l’ambassade russe à Pyongyang s’est procuré la version internet du système d’exploitation nord coréen, Red Star OS. Basé sur un noyau Linux l’OS existe depuis 2006 mais c’est la première fois qu’il est possible de le voir.

Mikhail est russe mais surtout à la particularité d’étudier à l’université Kim Il-sung. Expatrié il tient un blog (Говорит и показывает Пхеньян) sur son expérience de vie dans la capitale nord coréenne. Seule solution pour mettre son blog à jour : l’ambassade russe. Dans son billet daté du 27 février, il nous présente la version internet du système d’exploitation coréen, Red Star OS qu’il s’est procuré pour 5$, plus 10$ pour acquérir des applications associées (traitement texte, navigateur etc ...).

Très professionnel, Mikhail fait une revue de détail du produit. Red Star est basé sur un noyau Linux (un système d’exploitation libre) mais qui visuellement est très proche de Windows avec un logo Red Star en bas à gauche de l’écran faisant penser au célèbre menu « Démarrer ». Il en est de même de l’interface qui est similaire au système de Microsoft. Etrangement le système est gourmand en ressource et ne pourra pas s’installer sur n’importe quel ordinateur puisqu’il faudra au minimum un Pentium III 800 Mhz avec 256 Mb RAM et 3 Giga d’espace libre sur votre disque dur.

Un émulateur Windows

Le navigateur internet qui s’appelle « Naenara » (Mon pays) (Firefox en fait) et le traitement de texte, « Ouli » (Nous), ressemblent eux aussi furieusement aux produits disponibles sous Windows.
L’émulateur Windows fonctionne à merveille puisque Mikhail a pu installer et jouer à Warcraft3.

Lorsque vous vous connectez à Internet, ne cherchez pas Google, le seul moteur de recherche accessible est « Naenara BBS ». Il faut savoir que la Corée du Nord a développé son propre système Internet, une sorte de gros intranet à l’échelle du pays. Les geeks ne pourront pas l’utiliser pleinement à l’extérieur du pays.

Le véritable sujet d’étonnement est qu’à part l’étoile rouge, le système d’exploitation est dépourvu de messages de propagande. Cela en est presque décevant lorsque l’on connait la tendance du régime à sur utiliser la langue de bois et les slogans désuets.


le 4 mars 2010 : RedStar OS, le web de Pyongyang, sort de l’ombre

Mouais. Juste un linux sous KDE 3 avec une localisation adéquate et un renommage des applis. Rien de neuf ou de vraiment révolutionnaire (voire même plutôt rétrograde vu que sous KDE 3 alors que KDE 4 est sorti il y a deux ans de ça).


Répondre a ce message
Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.