Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Bookmark and Share

Se rebrancher sur les années 80 et Jean-François Bizot

mardi 27 juillet 2010, par Emmanuel Lemieux

Deux historiennes ont reconstitué les années folles du magazine Actuel et son impact euphorique sur les années 1980.

JPEG - 28.7 ko
Jean-François Bizot, créateur d’Actuel.

"Branchez-vous sur la nouvelle presse" titrait le numéro d’Actuel première version. Rigolard, beatnik, contestataire, avant-gardiste, pour ainsi dire underground, le mensuel des freaks hexagonaux (1970-1975) lancé par Jean-François Bizot a été mythologique. La deuxième vague d’Actuel en revanche, celle des années 1980, celle justement des "branchés", fut mythique : la deuxième formule ciblait avec talent les "jeunes gens modernes" , tous les pré-bobos des "années fric" et de la bulle culturelle du ministre Jack Lang.

C’est la leçon que l’on peut tirer du plaisant mémorial de papier édifié par Perrine Kevran et Anaïs Kien, deux historiennes et documentaristes de La Fabrique de l’histoire sur France Culture.

JPEG - 13.4 ko
La tribu Bizot (à droite) dans les années 1970.

Les enquêtrices ont repris leur matériau d’interviews de 4 documentaires et croise les récits, plus ou moins fiables, de quelques témoins privilégiés de cette aventure de presse hors-norme et qui, depuis, par son style, a contaminé l’industrie médiatique des années 2000. Michel-Antoine Burnier, Jean-Paul Ribes, Léon Mercadet, Patrice Van Eersel, Jean Rouzaud, Frédéric Joignot et Claudine Maugendre figurent déjà sur la photo des fondateurs. La saga Actuel, remarquent les chercheuses, est passée à l’as de l’histoire de la presse française. Jean-François Bizot (1944-2007) est plus cité dans les ouvrages sur mai 68 et les années 1970 que dans la sociologie des médias.

Années 1980 : Branchez-vous !

JPEG - 13.9 ko
Jean-François Bizot, "chaud et froid comme les années 80" (source : www.les bizoteries.com)

Injuste : car passer des couvertures torche-cul à la Crumb à la froideur impressionnante de la new wave des années 1980 fut le grand coup de presse du Mandrake rusé de cette aventure, Jean-François Bizot. "Nouveau et intéressant", "Les années technologiques et gaies", "Branchez-vous", ou encore"Chaud et froid comme les années 1980" furent les deux, trois slogans chocs du marketing Actuel ainsi que l’illustration de la décennie bouillonnante, qui après le nihilisme punk, s’emballa vers d’autres formes et recyclages culturels. Le mensuel est suivi, au milieu des années 80, par 400 000 acheteurs, et bien plus de lecteurs encore. C’est le newsmagazine par excellence du nouveau reportage et des textes fleuve très subjectifs et assez exagérés, mais qui reniflent mieux que quiconque les pépites culturelles de l’époque. L’esprit Actuel s’insère également avec jubilation dans la bande son de la France de mai 1981, annonciatrice des radios pirates devenues libres : Radio Nova naît et persiste allègrement depuis.

Analyse des deux historiennes qui reconnaissent par ailleurs le talent professionnel de cette bande de fous : "C’est finalement l’histoire d’un homme et de sa bande qui ne cessent de s’adapter à l’air du temps, quitte à le créer quand ils ne parviennent pas à le saisir. Celle d’une génération qui a quitté le gauchisme pour la société, qui a transformé le politique en social et qui a tout allégé, dédramatisé, désamorcé parfois jusqu’à le vider de son sens."

Années 1990 : la fin de la fête foraine

JPEG - 22.9 ko

Las, la fête foraine des années 80 s’est arrêtée dans la sombre décennie 90, et coïncidence, la fin crépusculaire du mitterrandisme. Le social est revenu mordiller les chevilles des fêtards.
Mais "Le label Nova a remplacé le label Actuel" concluent nos deux historiennes. L’entreprise a survécu à "JFB" et s’est diversifiée dans le contenu internet, la production de documentaires ou l’édition. L’esprit du journal lui a colonisé la télévision, notamment Canal + où sont passés de nombreux collaborateurs du magazine. Un Bernard Zekri est emblématique de la dernière génération de journalistes qui avait fermé la grille d’Actuel. Il s’est hasardé lui aussi à la télévision, mais depuis 2010, dirige la rédaction des Inrockuptibles qu’il voudrait bien réinventer en Actuel. Dans la coulisse du journal racheté par le banquier Matthieu Pigasse qui a un rapport assez lointain avec l’héritier de grande famille "Citizen Bizot", Bernard Zekri a appellé à la rescousse Michel-Antoine Burnier qui ressemelle au moment des bouclages des Inrocks, ce qui peut être sauvé comme matière rédactionnelle et dope quelques titres. Le noyau dur des fondateurs d’Actuel, les baby-boomers, a vieilli doucement, et ressemble aux lecteurs potentiels du dernier coup de presse que voulait faire Jean-François Bizot, un magazine branché pour les vieux intitulé "Si senor".


Repères :

Les années Actuel, de Perrine Kervran et Anaïs Kien, Le Mot et le reste Editions, 273 p., 23 euros.


Poster un nouveau commentaire

idees numero 1

La revue papier.
Soutenez-nous, commandez-le
à votre libraire, faites-le connaître,
ou abonnez-vous en cliquant ici.

Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.