Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Les chroniques du care

Société de bienveillance

vendredi 25 juin 2010, par Serge Guérin

Le marché ne forme pas la totalité des relations humaines, ni même des relations économiques. Le lien social se fabrique largement à travers l’aide, le service, le souci de l’autre, l’attention réciproque, mais aussi l’accompagnement de l’autre. Plus nos sociétés se complexifient et plus elles sont fragiles et menacées du moindre incident, du moindre imprévu. Surtout ces sociétés de la performance évincent et fragilisent les salariés comme les personnes hors de la vie professionnelle, les jeunes comme les vieux. L’émergence du care semble être une réponse aux logiques d’exclusion.

La société du soin dépasse la logique de service pour proposer une approche par l’accompagnement bienveillant, de l’ensemble des populations fragilisées.


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.