Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama



Un 3e blogueur libre-penseur assassiné

Les intellectuels athées du Bangladesh menacés

lundi 25 mai 2015

Le site Web de la libre-pensée est la cible des islamistes du Bangladesh

« Pas de soutien pour le Charlie Hebdo bengali ? » a posté un lecteur sur le site Mukto-Mona (« Pensée libre »), auquel collaborait Ananta Bijoy Das. Ingénieur, éditeur mais surtout très actif blogueur athée fustigeant le créationisme, il a été exécuté le 12 mai en pleine rue de la la ville de Sylhet (nord-est) par des assassins armés de couteaux et de machettes, se réclamant de l’islam. Un rédacteur du site, Bain Sukhamaya, commentant l’assassinat, trouve la ressource de moquer le fait que cette religion pour être crédible, devrait pourvoir en Viagra ceux à qui elle promet l’accueil au ciel par des dizaines de vierges. Reste que « la facilité avec laquelle ces meurtres ont lieu est déprimante », commente t-il encore. Ces assassinats planifiés sont possibles grâce à la nonchalance du parti au pouvoir, accuse l’éditorial du site.

Cette vague criminelle anti-athée « est une déclaration de l’intolérance, du mépris des principes démocratiques et d’un encouragement à la violence religieuse »

JPEG - 49 ko
Avijit Roy (à droite sur la photo) et Ananta Bijoy Das en 2012, à l’Ekushey Book Fair © Ranadipam Basu

En février, séjournant à Dacca pour le Salon du livre, Avijit Roy (1972), ingénieur, blogueur, et fondateur du site, a été assassiné, et son épouse grièvement blessée, par des terroristes de la branche locale d’Al-Quaeda. Le meurtre de cet essayiste qui vivait en partie à Atlanta (Etats-Unis), auteur notamment de La philosophie de l’incrédulité (Obisshahser Dorshon) a suscité beaucoup d’émotion mais n’a pas découragé les agressions islamistes. En mars, des étudiants religieux ont poignardé, toujours à Dacca, le blogueur athée – et très populaire- Washiqur Rahman.

Cette vague de criminalité anti-athée « est une déclaration de l’intolérance, du mépris des principes démocratiques et un encouragement à la violence religieuse », accuse Mukto-Mona. Et d’appeler également les 160 millions d’ habitants majoritairement musulmans (plus de 90%) du Bangladesh, État officiellement laïc, à s’indigner et « détrôner ces gouvernements corrompus et incompétents ».
La police a annoncé, lundi 25 mai, avoir arrêté deux membres d’un groupe islamiste interdit dans le pays. Aminul Islam Baig et Shakib bin Kamal, étaient deux agents recruteurs pour le compte de l’organisation Etat islamique (EI). Très bien implantés dans la société, le premier était responsable des systèmes informatiques de Coca Cola au Bangladesh, tandis que Kamal enseignait dans une école réputée.

« Nous sommes choqués, mais nous sommes unis dans la douleur et nous restons invaincus » assènent sur leur homepage, les animateurs du site. « La religion est l’équivalent d’un virus ? » se demande un rédacteur rationaliste de Mukto-Mona, s’appuyant sur les écrits du Britannique Richard Dawkins.


Repères :

- Le site Mukto-Mona :
http://enblog.mukto-mona.com/


Poster un nouveau commentaire

idees numero 1

La revue papier.
Soutenez-nous, commandez-le
à votre libraire, faites-le connaître,
ou abonnez-vous en cliquant ici.

Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.