Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Un Brésilien à l’Institut du monde arabe

dimanche 20 janvier 2013

L’Académie de la latinité qui s’installe à Paris pour 3 jours, lancée par l’intellectuel et ancien conseiller de Lula, Candido Mendes, veut démontrer que le Brésil est aussi un mode de penser en ces temps de crise

GIF Think tank. "L’Europe et le legs de l’occident" sera le grand sujet abordé par la 26ème Conférence de l’Académie de la latinité qui se tiendra du 26 au 28 janvier 2013 à l’Institut du monde arabe.
Le tout neuf Président de l’Ima, un certain Jack Lang, devrait y aller de son allocution, mais c’est surtout à une forme de marathon intellectuel à laquelle pourra assister le public de cet événement en accès libre et gratuit. Depuis vingt-six ans, l’Académie de la latinité installe ses tréteaux un peu partout dans le monde, et même dans les régions les plus improbables ou sulfureuses, se tenant alternativement en Amérique latine (Rio, Port-au-Prince, Quito, Lima, Merida…), et dans le monde « islamique » (Téhéran, Alexandrie, Ankara, Bakou, Amman, Rabat…). Cette fois, la réunion se fait à l’Ima, institution biscornue et mal en point, tenue en grande partie et à bout de bras par le Quai d’Orsay, et qui a essuyé toute une série de présidents démotivés.

Mais la vitalité de l’Académie de la latinité, elle, tient surtout à son fondateur : Candido Mendès. Diplomate, intellectuel, ancien conseiller du Président Lula, "aristocrate baroque" comme le dit son ami, le philosophe François L’Yvonnet et comme le Brésil sait en fabriquer, il essaie de faire admettre qu’il existe des marges de manoeuvre, des dialogues possibles et des esprits libres face à la tendance hégémonique néolibérale qui compresse la planète. Le Brésil constitue à ses yeux une bulle d’air, un paradigme du futur meilleur. "S’il aime passionnément son pays, c’est qu’il lui fait aimer la terre entière" dit encore François L’Yvonnet. La latinité de Candido Mendes n’est pas la défense d’une aire culturelle, elle est un humanisme pour des temps sombres et crispés."
Face au "printemps arabe" et aux " hivers islamiques", la latinité, elle aussi, a son mot à dire.

Samedi, 26 janvier

10h – Ouverture
• Federico Mayor – Président de l’Académie de la Latinité
• Mario Soares – Vice-président de l’Académie de la Latinité
• Hanifa Mezoui – Conseillère spéciale pour les affaires humanitaires et société civile de l’Alliance des Civilisations/ONU
• Jack Lang, Président de l’Institut du Monde Arabe
• Candido Mendes – Secrétaire Général de l’Académie de la Latinité

10h30 – Hommage à Alain Touraine par Michel Wieviorka

11h : Allocution de Jorge Sampaio, Haut Représentant pour l’Alliance des civilisations/ONU

11h30 – 1ère Séance - La survivance de l’universel
Internet et l’illusion de l’universalité démocratique, Daniel Innerarity
Critique de l’universalisme. Une perspective sociologique, Michel Wieviorka
Repenser l’Humain, Edgar Morin
Un ou plusieurs mondes ? Une hypothèse pour le XXIème siècle, Alain Touraine

15h30 – 2ème Séance – L’héritage démocratique : du printemps arabe au Sud-Est Asiatique
Révolutions illusoires ? Mouvements sociaux insaisissables ? Le printemps arabe, la démocratie et quelques leçons de la Libye, Dirk Vandewalle
Les peuples et les dieux, Hélé Béji
Démocratie et modération dans le Sud-est asiatique, Khalek Awang
L’État religieux et son avenir dans le monde arabe, Abdulrahman Al-Salimi

Dimanche, 27 janvier

10h – 3ème Séance - Ouverture historique et fondamentalisme
L’Europe et le legs latin, François L’Yvonnet
La démocratie : un projet incomplet, Susan Buck-Morss
Nihilisme et disparition, Jérôme Bindé
Arabe classique ou dialectal ?, Marco Lucchesi

15h – 4ème Séance - Sujet politique et souveraineté
Cosmopolitisme et « guerre des religions », Renato Janine Ribeiro
De l’universel impérial à l’humanisme heuristique, Candido Mendes
Les nouvelles diasporas migratoires, Javier Sanjinés
Les régimes politiques du Moyen-Orient et d’Amérique Latine : des comparaisons pertinentes ?
– Torcuato Di Tella, ambassadeur d’Argentine

Lundi, 28 janvier

10h – 5ème Séance : Vers la globalisation non-hégémonique
Logos et tao, Zhang Longxi
Universalisme européen, nationalisme culturel, Enrique Larreta
L’universalisme européen vu de Chine, Anne Cheng
L’herméneutique du nihilisme européen, Gianni Vattimo

15h – 6ème Séance : De la continuité à la prospective
Manifestations des clivages séculiers-religieux : le self, l’État et la sphère publique, Nilüfer Göle
Union européenne : un bon pas dans la mauvaise direction, Santiago Zabala
La « Vieille Europe », jamais, Jean-Michel Blanquer
Civilisation et civilisations : un nouveau regard, Sergio Rouanet


Repères :

Lire portrait de Candido Mendès sur notre site :
www.lesinfluences.fr/Candido-Mendes-diplomate-au-grand.html


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.