Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Un drôle de concert d’Eric Clapton à Pyongyang

lundi 13 décembre 2010, par Arnaud Vojinovic

Parmi la multitude de « câbles » que Wikileaks a publié, certains attirent plus l’attention. Les fans de rock auront certainement relevés celui en date du 23 mai 2007 émis par l’ambassade américaine à Séoul et intitulé "[Redacted] Shares Ideas on DPRK Interaction" car il concerne plus particulièrement Eric Clapton.

Cette note diplomatique révèle que des officiels nord-coréens ont pris contact avec le gouvernement américain afin d’organiser un concert d’Eric Clapton à Pyongyang comme gage de bonne volonté entre les deux pays. La note, dont l’auteur est resté anonyme, précise : « Comme le second fils de Kim Jong-Il, Kim Jong-chol, est connu pour être un grand fan, le concert pourrait être une opportunité de construire un bon relationnel. »

Mike Chinoy, ancien correspondent de CNN en Asie et auteur d’un ouvrage sur le nucléaire nord-coréen, pense que cette demande relève plutôt de la fantaisie d’un intermédiaire que d’un véritable souhait émanant du Cher Leader. Ce n’est pas la première fois qu’il est question de la rock-star britannique. Les deux fils se seraient rendus à un concert de Clapton en Europe lors de leur scolarité en Suisse.

Le Guardian rappelle que suite à la représentation du New York Philharmonic Orchestra dans la capitale nord-coréenne devant un parterre de généraux et d’officiels du régime, Eric Clapton avait donné son accord de principe en 2008 pour un show en 2009. Au final il s’était rétracté lorsque l’information était devenue publique.

En 2007 Bush président des États-Unis, la Corée du Nord est déclarée faisant partie de l’axe du mal. Que l’ambassade à Séoul cautionne la mise en place de bonnes relations en encourageant la tenue d’un concert de rock à Pyongyang pour flatter Kim Jong-il et ses deux fils a de quoi surprendre.


Repères :

SHARES IDEAS ON DPRK


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.