Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

Vive le "terrorisme journalistique" !

lundi 6 mars 2017, par Emmanuel Lemieux

Claude Angeli & Pierre-Édouard Deldique, Les plaisirs du journalisme, Paris, Fayard. Janvier 2017.

Médias. Décidément, ce journal centenaire a un impeccable sens du timing. Alors que Le Canard Enchaîné mettait sur la place publique les premières pièces embarrassantes de l’affaire Fillon, sortait en librairie un récit personnel de Claude Angeli, l’un des piliers de la rédaction. Même si on ne chipotera pas sur plus de 500 000 exemplaires vendus suite aux aventures de François et Pénélope, le record d’Angeli reste à ce jour non battu, son scoop sur Giscard et les diamants de Bokassa constituant la plus forte vente de l’hebdomadaire dit satirique qui ne fait pas rigoler tout le monde tout le temps. Les présidents et même les républiques passent, et c’est toujours la même rengaine dans les bouches outragées des fraudeurs pris la main dans le pot de confiture : " Le Canard, c’est du terrorisme journalistique !" Eh bien, vive le terrorisme journalistique !

Ou comment passer d’une feuille d’opinions poil à gratter à un journal d’enquêtes énervantes.

L’artificier Angeli fait partie de cette première génération de journalistes qui "professionnalisa" le journal, en le faisant passer d’une feuille d’opinions poil à gratter à un journal d’enquêtes énervantes.Issu d’une plaisante série estivale d’entretiens avec Pierre-Édouard Deldique sur RFI, le récit déroule quelques faits d’armes du journaliste. Derrière les scoops, se pose également une question lourde : comment une démocratie fait avec un média comme Le Canard Enchaîné -longtemps sans concurrents ? D’écoutes de journaliste en intimidation fiscale, d’infiltrations ou de tentatives en vols d’articles, cette rédaction en aura vu des vertes et des pas mûres. Mais la protection des sources étant tellement bien verrouillée, nombre de fonctionnaires, hauts et moins hauts, et de lanceurs d’alerte de tout acabit se font toujours un plaisir gracieux d’alimenter la rédaction. Comme une inépuisable réserve civique.


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.