Accueil Influenceurs Idéathèque Couveuse Panorama

le blogueur Jean-Marc Manach s’attaque au fichage des "honnêtes gens"

vendredi 3 février 2012

Depuis l’été dernier, il a consacré de nombreux papiers d’alerte sur son blog Bug Brother, et sur le site Web Owni, mais ce travail d’information n’a pas obtenu grand résultat : le 1er février 2012 à l’Assemblée nationale, le blogueur Jean-Marc Manach assistait à l’entérinement de son cauchemar législatif, à savoir une loi permettant le fichage centralisé biométrique de 45 à 60 millions de citoyens, tous "honnêtes gens".

"Ce que j’ai compris, c’est que le Gixel, ce lobby des industriels de l’électronique qui avait proposé de déployer des systèmes de reconnaissance biométrique des empreintes digitales dès l’école maternelle, afin de doper son business, a gagné : 14 des 31 personnes auditionnées au Sénat au sujet de cette proposition de loi sont des industriels membres du Gixel", explique Jean-Jacques Manach.

En juillet 2011, le rapporteur du projet, Jean-Philippe Goujon (UMP) à l’Assemblée nationale, voyait un grand intérêt à ce fichage comme levier de croissance d’une industrie française particulièrement en pointe : " Les principales entreprises mondiales du secteur sont françaises, dont 3 des 5 leaders mondiaux des technologies de la carte à puce, emploient plusieurs dizaines de milliers de salariés très qualifiés et réalisent 90 % de leur chiffre d’affaires à l’exportation. Dans ce contexte, le choix de la France d’une carte nationale d’identité électronique serait un signal fort en faveur de notre industrie."

La fiabilité à toute épreuve des cartes d’identité biométriques a fait l’objet d’une polémique l’année dernière : 10% des documents d’identité en circulation seraient des faux.

www.bugbrother.blog.lemonde.fr/2012/02/01/claude-gueant-va-ficher-les-honnetes-gens/

Assemblée nationale :
www.assemblee-nationale.fr/13/dossiers/protection_identite.asp


Poster un nouveau commentaire
Nous ! | | CGU | Archives | Administration
Copyright © 2009 - 2016 Cicero| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.