Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Lagence de presse des Idées

#CNRS #Islam #Jean-Marie Durand #Joseph Illand #Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche #Olivier Roy #Veille économique #Vincent Geisser

Joseph Illand harcelait-il Vincent Geisser ?

Publié le 11 juin 2009 par

L’une des personnes les plus influentes du CNRS, et aujourd’hui contesté par des chercheurs, est… un militaire qui décide du sort des missions scientifiques dites «  sensibles  ». On l’appelle le «  FSD  » : Fonctionnaire De Sécurité de Défense. Il s’en explique à IDEE@JOUR.
Je m'abonne ! Partage Twitter Partage Facebook

6 commentaires sur “Joseph Illand harcelait-il Vincent Geisser ?

  1. Joseph Illand harcelait-il Vincent Geisser ?
    Bonjour, je suis chargé de SSI dans un labo du CNRS. Je connais bien les procédures CNIL pour avoir contribuer à 2 dossiers. Le FSD et toute la filière fonctionnelle SSI ont un rôle de vigilance et de conseil, pas d’autorité.

    Le questionnaire Geisser relevait de la DSI et au sein de la DSI de la “madame CNIL”. On ne parle pas d’elle nulle part quant on évoque l’histoire du questionnaire ! C’est elle qui surement connait le mieux le dossier.

    L’article ici renvoie sur ce que dit du questionnaire l’excellent bulletin du FSD http://www.sg.cnrs.fr/FSD/securite-systemes/revues-pdf/si1.pdf
    C’est clair non ?
    Et dans “le mal des mails” c’était prémonitoire le coup du mail sur internet ?

    SSI que les hommes vivent…

  2. Joseph Illand harcelait-il Vincent Geisser ?
    J’adore Pink Lady ton commentaire sur les 50 raisons de soutenir VG qui font “pchitt”… comme disait l’autre…

    J’ai peur que son soi-disant mail sur la préférence de religion imputé à l’affreux FSD soit du même tonneau.
    On attend ses preuves ou le témoignage de son directeur par exemple. Ben oui, on attend…

  3. Joseph Illand harcelait-il Vincent Geisser ?
    Olivier Roy nous avait déja fait le coup du mail transmuté bien opportunement en spam.
    Il part de nouveau à la bataille, tel un cheval de labour à Crecy, avec des raisons qui se valent pas le pet du dit cheval.

    1) “décider” bien évidemment FAUX : quels seraient ses pouvoirs de “décision” en matière de “port du voile”, sur le fondement de quelles procédures et auprès de qui ?. Nous connaissant bien le fonctionnement du CNRS : n’inporte quel directeur de laboratoire aurait le droit de s’opposer à une telle “décision” qui, sans fondement juridique serait aisement attaquable !. Penser que le FD pourrait de fait s’arroger ce droit est faire preuve d’une méconnaissance profonde du fonctionnement de l’administration. Et si on insinue qu’il l’a quand même fait, alors citons des exemples et dénonçons-les officiellements au CNRS. Il est viré bon débarra.

    “Impératif de défense” : pourquoi cette restriction ? Elle ne figure pas dans les fonctions telles définies dans l’article du Monde “Chaque organisme dispose de son fonctionnaire de défense”.

    2) Les Sciences sociales n’ont pas de sensibilité de défense : les sciences sociales ont aussi besoin d’actions de protection (informatique, atteintes aux personnes à l’étranger, données à carcatère personnel/CNIL (!)…) Et en matière de défense, on peut se demander pourquoi nombre de chercheurs en sciences sociales, dont Pascal Boniface fréquentent assidument les milieux militaires (merci wikipédia) ça n’est pas une critique, c’est un constat.

    3) Devoir de réserve : comme le dit un internaute (Arthur) sur le site Telerama : totale liberté ? y compris le droit à l’injure, la diffamation, et la mise en danger d’autrui.

    4) “Utilisation de procédure détournées” : OUI OK, c’est grave, cf point 1, mais alors des preuves, pas simplement des déclamations et agitations unilatérales.

    5) “Le faire taire” : ah bon, tiens ! quelqu’un a déja fait taire Geisser ? Que l’on cite un travail de recherche ou même un article grand public que le tout puissant FD du CNRS aurai lui même ou en sous main (!) fait interdire, de Geisser ou d’autres ? Ah oui, le questionnaire/CNIL ? d’accord, des preuves solides et promis, nous signons la pétition et au passage nous mangeons notre chapeau.

    Et in fine “le CNRS n’a pas à prendre fait et cause” : renvoi au point 3
    Plainte au pénal (à propos, est elle confirmée?), procédure administrative et procédure pénal sont d’ordre distinct, consulter les juristes.

    Pour les curieux voir http://www.blogdimensions.chercher le mail initial de Geisser

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad