Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Lagence de presse des Idées

#Eli Yishai #Figure du jour #Israël #Jérusalem #Munther Fahmi #Parti Schass #The Book Shop

Le libraire palestinien qui fait écrire les écrivains israéliens

Publié le 13 avril 2011 par

L’animateur de la librairie The Book Shop, Munther Fahmi, est menacé d’expulsion de Jérusalem-Est, mais David Grossman et Amos Oz ne l’entendent pas de cette oreille.

Munther Fahmi (Source : www.kabobfest.com)
Munther Fahmi (Source : www.kabobfest.com)
Le sort de Munther Fahmi (1954) ne tiendrait-il plus qu’à une ligne de pétition ? Librairie d’origine palestinienne, il a fondé en 1998 à Jérusalem-Est, face au prestigieux hôtel American colony, une librairie réputée pour sa qualité, The book Shop. Mais, parce qu’il a passé vingt ans aux Etats-Unis, et s’est marié à une Américaine, Munther Fahmi aux yeux des autorités israéliennes, malgré ses aller-retours réguliers en Israël, devrait perdre son “droit de résidence”. Un permis de résidence permet aussi l’accès aux droits sociaux. Ce type de révocation de permis de résidence pour les Palestiniens de Jerusalem-Est, créé en 1967, semble méthodique depuis trois ans.

Munther Fahmi s’est vu signifier le 17 février dernier, le rejet de son appel par la Cour Suprême d’Israël. Seul recours désormais : solliciter directement le ministre de l’Intérieur et invoquer des “raisons humanitaires”. Las, le ministre en question, Eli Yishai, fait partie des ultras de ce gouvernement : il est le chef du parti Shass, la droite religieuse qui milite expressément pour une supériorité démographique des juifs à Jérusalem.

Outre la librairie, le résident qui est né à Jérusalem, y compte encore sa mère et sa maison. Un mouvement de protestation a recueilli 3 000 signatures en faveur du libraire. Parmi ses fidèles soutiens, les écrivains israéliens David Grossman et Amos Oz sont montés en première ligne.

www.france-palestine.org/article17136.html

Abonnez-vous ! Partager sur Twitter Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad