Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Lagence de presse des Idées

#Côte d'ivoire #Laurent Gbagbo #Médias #slateafrique.com #Venance Konan

Venance Konan, la plume d’Abidjan

Publié le 14 avril 2011 par

Toutes ces semaines, la chute de Laurent Gbagbo a été disséquée par le blog influent du journaliste écrivain ivoirien Venance Konan, et un nouveau pure player, slateafrique.

Venance Konan, blogueur influent d’Abidjan.
Venance Konan, blogueur influent d’Abidjan.
« (…) Alassane Dramane Ouattara. Ton heure a sonné. Mais tu n’es pas encore au bout de tes épreuves. Je te laisse méditer sur ce qui t’attend. Si tu triomphes, tu auras un pays en ruines et plus cassé que jamais à reconstruire, et un peuple miné par la haine à réconcilier. Tu auras besoin de toute ton intelligence, de toute ta force pour laisser ta trace dans l’histoire comme ton illustre ancêtre Sékou Ouattara. » La conclusion de ce long article, publié dans Les Inrockuptibles, est signée de l’écrivain ivoirien Venance Konan.

En France, il vient de publier Chroniques afrosarcastiques, 50 ans d’indépendance, tu parles ! (Editions Favre). Moraliste acéré de l’Afrique, il y renvoie dos à dos – avec un bonheur d’écriture – les Noirs, les Blancs, mais aussi, « nos amis les Chinois », les humanitaires, les traders du libéralisme ultra et les derniers boutiquiers d’un marxisme recuit, les cours d’opérette comme les peuples moutonniers, les grands et petits chefs des sociétés caporalisées.
Prototype de l’intellectuel multifonctions qui fut tour à tour reporter, mais également chef de la communication de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire ou encore conseiller du ministère de la Culture, ce talentueux enquêteur (1958) a dû quitter son pays à la fin de l’année dernière. Depuis, réfugié en France, que ce soit sur son blog www.venancekonan.com au nom très Albert Londres : La force de la plume, ou encore sur facebook, sans oublier les médias généralistes, il s’est démené, scénographiant, disséquant, analysant la chute de Laurent Gbagbo. Vennance Konan n’a eu de cesse de dénoncer par exemple l’emprise évangélique sur le couple présidentiel: « Il a réussi à faire traîner les élections pendant cinq ans, en répétant tous les jours aux Ivoiriens : c’est Dieu qui m’a mis là, c’est Dieu qui m’enlèvera de là. Et à force de le répéter, je crois que lui-même a fini par y croire. »

300 000 visiteurs uniques

Réddition de Laurent Gbagbo
Réddition de Laurent Gbagbo
Sur son site qui est aussi une plate-forme intellectuelle, les chroniqueurs ivoiriens ont pu commenter le plus intelligemment possible la guerre civile à l’œuvre. Extrait d’un texte à chaud de Vincent Tohbi : « Pauvre Gbagbo, j’ai pleuré lorsque je t’ai vu dans les mains de petits bidasses qui te criaient dessus et t’habillaient comme le dernier des Ivoiriens. Depuis des mois, tes sbires me menacent et me traquent à cause de tout ce que j’écris sur Internet. J’ai vécu dans la terreur que les membres de ma famille et mes proches subissent les foudres de tes partisans aveuglés. Mais l’émotion a été plus forte que moi et m’a lâché. »

Autre tonalité : www.slateafrique.com. Lancé au début du mois de mars 2011, avec quatre salariés, ce pure-player d’analyses et de contributions, affichait 300 000 visiteurs uniques à la fin de son premier mois d’exploitation, et vise 750 000 personnes pour la fin de l’année. En comparaison, slate.fr atteignait les 2,2 millions de visiteurs uniques en mars. Reste que le cas ivoirien y est abondamment commenté et suscite des rêves politiques et démocratiques, à l’instar de celui de l’écrivain malien Manthia Diawara : « Je me permets de proposer une union économique et culturelle entre la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Burkina, qui aiderait ces trois pays à se positionner, à côté du Nigeria, comme une puissance politique et économique émergente, à prendre au sérieux dans le monde. Un tel groupement aurait le mérite de créer un grand espace de mouvement et de liberté pour les populations concernées. Il donnerait aussi plus de poids aux politiciens et hommes d’affaires dans les négociations sur les prix des ressources naturelles. »

Abonnez-vous ! Partager sur Twitter Partager sur Facebook

2 commentaires sur “Venance Konan, la plume d’Abidjan

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad