Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Lagence de presse des Idées

20 commentaires sur “Bernard Lavilliers, mytho XXL

  1. Bernard Lavilliers, mytho XXL
    Intéréssant !
    Dommage que le lien du blog de l’auteur ne fonctionne pas !

  2. Bernard Lavilliers, mytho XXL
    Peu importe qu`il ait menti, je l`écoute depuis 1980 et c`est lui qui m`a donné la paire d`ailes qui m`a tant fait voyager. Merci de m`avoir raconté ces histoires et d`avoir piqué des vers a certains que je n`aurais jamais lu. Je suis né en Afrique et vis aux Philippines apres etre passé par l`Amérique du sud et les Caraibes. Je pourrais presque lui en vouloir de m`avoir enlever mes racines…
    Il me reste des images, des souvenirs, des visages. Je pourrais écrire des chansons et on m`appellerai…LAVILLIERS.

  3. Bernard Lavilliers, mytho XXL
    Hé bien moi, à la lecture de cet interview, je me demande si ce n’est pas Kemper le mytho, laissant supposer que Lavilliers fait peur aux éditeurs !
    Si c’est vrai, ça me rassure. (D’habitude ce sont les capitalos, banquiers, industriels et que sais-je encore qui font peur) réseaux obscurs, sous terrains…Ça sent le complot. Tiens, tiens ça me rappelle une certaine idéologie !!!!:
    Je ne comprends pas pourquoi un artiste ou un homme public serait contraint de, je cite : “de se mettre à table”. La société veut faire sauter les frontières des diverses sphères de la vie, que tout soit jeté en pâture à un tas d’imbéciles qui se gaussent de tout savoir sur tout.
    Préserver sa vie personnelle et privée, protéger sa famille des vicissitudes d’une certaine notoriété est au contraire une marque d’intelligence et un droit fondamental ! Cette attitude de Lavilliers ne fait que renforcer toute l’estime que j’ai pour lui, légendes ou pas légendes, je m’en fous. Ce qui m’intéresse, c’est ce qu’il fait en matière artistique. le reste n’est que ” paroles travesties par des gueux pour exciter des sots”.

    1. Bernard Lavilliers, mytho XXL
      Ca n’a justement rien à voir avec la vie privée de l’artiste: Michel Kemper a juste déconstruit l’image que Bernard Lavilliers s’est construite pour mieux se vendre.

  4. Bernard Lavilliers, mytho XXL
    Il détestait Michel Corringe, j’espère que ça s’est arrangé, sinon il me déçoit, il n’a vraiment pas de goût !

    1. Bernard Lavilliers, mytho XXL
      Bonjour,
      Je viens de prendre connaissance de votre commentaire, j’étais une proche de Michel textes/amitié etc… Lavilliers a tjrs représenté “la violence” pour moi! Michel , lui, était un “humaniste-pacifiste”il aimait les autres, très cultivé aussi (pilote d’avion) aussi , qu’est-ce que Michel a pù faire pour attirer les “foudres d’un clown”?… Où qd on n’en a pas, pourquoi empreinter celles des autres ?
      Amitié a vous. Florène.

  5. Bernard Lavilliers, mytho XXL
    Merci pour cet article/interview.
    J’adore les musiques de Lavilliers, son image d’aventurier m’a inspiré et savoir qu’il a des failles le rend finalement plus humain.
    Mais j’attache encore plus d’importance à l’honnêteté/intégrité et je suis gré à Michel Kemper d’avoir déconstruit le décor de carton-pate. Le plus important pour la fin: tout ceci n’est pas très grave.

  6. Bernard Lavilliers, mytho XXL
    Monsieur Kemper est un pauvre journaliste qui spécule sur Lavilliers, à l’instar de Trierweiler sur Hollande. Ceci est une histoire de fric, rien d’autre. M. Lavilliers est authentique, allez voir un concert de Nanar et vous verrez!

    1. Bernard Lavilliers, mytho XXL
      En effet c’est une personne sympa que j’ai eu l’occasion de déjeuner avec lui bizarrement effectuant une installation de matériel dentaire chez un dentiste d ‘ou je ne dirais ni le nom ni le lieu par respect il m’invita à déjeuner et je me trouvais assis à côté de Bernard Lavilliers qui me racontait son parcours et une partie de sa vie privée que je garde et le soir idem il m’a dit que c’était son beau frère comme quoi le monde est petit et souvenir inoubliable………

  7. Bernard Lavilliers, mytho XXL
    Intéressant ce livre, je vais le lire. Car j’aime l’artiste et son oeuvre. Oui Lavilliers nous fait rêver, et si je ne devais garder qu’une chanson, moi qui suis d’origine Lorraine, ce serait Fensch Vallée qui parle si bien de chez moi. A l’égal de Blaise Cendrars et de son train, Lavilliers pourrait coller cette citation sur sa tombe : «  Qu’importe si je l’ai pris si je vous l’ai fait prendre !  »
    Et puis tout n’est pas si limpide, preuve en est la fin de cette interview qui finalement ne sait pas trop dans quoi ses voyages actuels entraînent cet artiste attachant.

    1. Bernard Lavilliers, mytho XXL
      D’ailleurs cette citation de Cendrars est sur la couverture d’une compilation de Lavilliers !

  8. Bernard Lavilliers, mytho XXL
    ah oui, pas mal Mito le Nanar!
    quand j’ai lu cet article, j’espérais au moins qu’il était véritablement l’auteur/compositeur de “on the road again”…euh pas vraiment: la musique c’est Santa-Maria et les paroles…très nettement empruntées à Victor Hugo et Ferré.
    bon, reste plus à espérer que c’est bien lui qui chante…

  9. Bernard Lavilliers, mytho XXL
    Lavillos,des nuits à discuter musique, voyages et gangs.
    À minuit il a flingué deux mecs,à trois heures il en a buté quinze et à six heures du mat il en a plombe quarante…
    Il faut le prendre comme artiste, sinon il n’y a plus de cohérence.

  10. Bernard Lavilliers, mytho XXL
    Nanar le grand Mytho de la variété francaise l’avoue dans une de ses chanson :
    “Pas moi qui est fait des voyages c’ est les voyages (imaginaires et imaginés ) qui m’ont fait”
    Il a diablement raison!

  11. Bernard Lavilliers, mytho XXL
    Un sacré menteur ce Lavilliers,
    quarante ans qu’il nous mène en bateau.
    En fin de compte il connait pas plus que nous les favelas de Rio ou d’ailleurs.

    1. Bernard Lavilliers,..
      .
      Bon est-ce si grave? Rêves et un peu de pub..
      (Et s’en prendre à l’artisan ex socialgalerien..où à toute la mécanique sociale que ns entretenons tous et qui engendre ces modes de survie..(et ajouter l’appât (cultivé) du gain..

      Pas encore lu cette bio..vais vite voir en bibli, demain si elle y est… traite-t-elle de sa période pont de Sèvres/mjc de Boulogne (à deux pas des usines renault .. musique, mj, rencontres théâtrales.. etc lieux où il était assez présent débuts et années 70..

  12. Bernard Lavilliers, mytho XXL
    Après lecture de ce livre, je le trouve bon, très bien écrit, et très respectueux du sujet traité!

    C’est étonnant, Chez Lavilliers, cette légende entièrement fabriquée! Certes, je me doutais bien qu’il pratiquait l’exagération à outrance, mais je pensais que ça se basait sur un fond de réalité, une sorte de “réalité augmentée”, quoi! Par exemple, je pensais qu’il était effectivement parti jeune au brésil, mais qu’il avait dû bosser dans un café ou une pousada, et non comme camionneur sur les routes du salaire de la peur…. Mais non! Tout est entièrement scénarisé!

    Ce qui aurait dû me mettre la puce à l’oreille, c’est que, moi qui pratique la boxe anglaise, quand je le vois donner des jabs sur scène, c’est évident qu’il n’a jamais appris ni pratiqué! 😉

    Ce qui fait l’originalité de sa démarche, c’est que sa proposition artistique (incontestable!) est en fait composée d’un personnage PLUS une oeuvre!

  13. Bernard Lavilliers, mytho XXL
    Ce genre de procès en “véracité” exigé de la part d’un artiste est totalement stupide ! On ne peut pas attendre de la part d’un raconteur d’histoires (ce qui est le propre de tout chanteur) la même objectivité qu’un historien ou un scientifique ! Renaud s’est fait passer pendant toute sa vie pour un loubard alors qu’il est fils d’un agrégé d’allemand ayant vécu sa jeunesse dans les beaux quartiers de Paris, Baudelaire a chanté l’exotisme et les voyages alors qu’il n’a que très peu quitté Paris : plutôt que de parler de “mythomanie” ou de “mensonges”, on devrait plutôt évoquer le pouvoir de transfiguration du réel et d’imagination qui est le propre du toute activité artistique, qu’il s’agisse de cinéma, de chanson, de poésie ou de roman ! Lavilliers s’est effectivement construit un personnage à la mesure de ses chansons, et c’est ce la qui compte. aurait-il été plus crédible et plus convaincant s’il s’était présenté comme un simple fils d’ouvrier ayant vécu à Saint-Etienne ? Pas si sûr.. Aragon a d’ailleurs écrit un livre dont le titre résume le propre de l’activité artistique : “Le mentir vrai”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad