Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Lagence de presse des Idées

5 commentaires sur “Initialement BB

  1. Initialement BB
    A coeur joie
    “Le scénario d’A coeur joie méritait mieux que le traitement que lui infligèrent Bourguignon (réalisateur), Pascal Jardin (dialoguiste) et Séchan (opérateur) : le premier en confectionnant une mise en scène des plus plates et fort complaisante, le second en prenant le spectateur pour un primaire en écrivant un dialogue de roman-photo, le troisième en signant une photographie indigne de sa réputation. Le résultat de ce complot commercial donne un film “raccrocheur”, faux en diable et, qui plus est, compromet sérieusement Brigitte Bardot (dont la responsabilité dans cette entreprise est peut-être la cause même de ce désastre artistique). On voudrait pouvoir trouver des excuses à Bourguignon, à Pascal Jardin, à Séchan, et même à Bardot, mais c’est impossible : on n’a pas le droit, en tant que critique d’être indulgent devant un tel gâchis. Au contraire, il faut être impitoyable (et ceci dans l’intérêt des responsables d’A coeur joie), devant de telles productions (et même co-productions) ; on n’a pas le droit de se faire complice d’une telle nullité cinématographique, même si on aime bien Brigitte Bardot et si on a de l’estime pour le réalisateur des Dimanches de Ville d’Avray. Seuls éléments positifs de ce film, Terzieff et Rochefort qui, impassibles, regardent le tout d’un regard indifférent : se sont-ils trompés de films ?”
    René Tabès, la saison cinématographique 67, Image et Son

  2. Initialement BB
    Cher Monsieur,
    J’ai parfaitement compris que les photos de Léonard de Raemy illustrant ce livre ne couvraient que la période 1965-1973. Il me semble m’être bien exprimé sur ce point, ce que vous auriez dû aussi comprendre si vous m’aviez bien lu, lorsque j’écris «  Les photos de Léonard de Raemy qui couvrent ce nouveau livre sur Brigitte Bardot vont de Viva Maria à Colinot…  ».
    Je regrette que ces photos de Léonard de Raemy correspondent à une période de films sans intérêt, qui ne sont pas les films de Brigitte Bardot que retiendra l’histoire du cinéma et qu’elle a déjà retenus.
    Pour «  L’Ours et la poupée  » qui correspond à cette période, j’ignore si Léonard de Raemy était sur le plateau du film, je dis que c’est l’unique film de l’actrice que l’on a envie de retenir, concernant cette période, ce que j’aurais pu aussi ne pas signaler.
    Cordialement.

  3. Initialement BB
    Bonsoir
    je viens de lire entièrement votre article consacré à ce très beau livre, votre analyse est tout à fait inapropriée et fausse! c’est le moins que l’on puise dire, ce livre a été fait avec passion, avec des photographies inédites et légendées par Brigitte Bardot elle même.Marc de Raemy a voulu rendre hommage a son père, rendre hommage au travail qu’il a fait aux côtés de BB. je suis désolé ce livre s’adresse à tout le monde même aux cinéphiles qui pourront découvrir de magnifiques photographies! ce livre ne s’adresse pas qu’aux inconditionnels de BB!
    Vous écrivez que vous auriez aimez voir des photographies de BB dans d’autres films…renseignez vous avant d’écrire des approximations…les films que vous citez n’on pas été couvert par Léonard de raemy, alors comment voulez vous dans ce cas là que des photographies de ces films apparaissent dans ce livre puisque c’est un livre hommage au travail de Léonard de Raemy!
    Cordialement
    Bruno Ricard

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad