Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Lagence de presse des Idées

#Culture

Books cherche du cash

Publié le 9 juin 2018 par

Books, la revue des idées internationales lancée en 2008 par Olivier Postel-Vinay, joue sa survie.

couv-book.jpg Le 6 juin 2018, le directeur de publication de la revue Books, Olivier Postel-Vinay (Lire portrait), a relancé ses actionnaires pour remettre au pot. En décembre 2017, le journaliste-fondateur les avait convaincus d’une augmentation de capital d’un montant de 110 000 €. Les méventes et les licenciements 2017 et le jet d’éponge de son actionnaire principal, Jean-Jacques Augier, ont conduit à un résultat négatif de 374 173 € et et à une consommations de cash de 285 323 € , selon la déclaration du directeur de la revue. Un plan d’économies a été acté pour faire passer le budget 2018 qui coïncide avec le dixième anniversaire, en décembre prochain, de ce magazine de qualité, dédié à l’actualité internationale des idées et des littératures, mais qui n’a jamais véritablement trouvé son vent de croisière ni sa paix intérieure.
Las, O P-V dans une nouvelle lettre adressée aux actionnaires, se retrouve à sec : “Compte tenu d’une trésorerie prévue à 21 145 Euros fin mai , nous sommes convenus avec les principaux actionnaires de lancer rapidement une nouvelle augmentation de capital.”

Olivier Postel-Vinay en 2008 (©Gérard Cambon pour Les Influences).
Olivier Postel-Vinay en 2008 (©Gérard Cambon pour Les Influences).

Pour sauver le magazine, Olivier Postel-Vinay assure être en relation avec des groupes de presse.

Postel-Vinay réclame un peu plus de plus temps au bourreau des échéances. Il assure qu’il est en négociation avancée avec des groupes de presse, sans en révéler les noms. ” Books a tout récemment reçu diverses marques préliminaires d’intérêt de la part de groupes de presse, marques d’intérêt qui seraient de nature à offrir à Books un avenir plus sécurisé, écrit-il. Mais la situation encore déficitaire de Books et la consommation de cash à court terme restent évidement des obstacles majeurs à surmonter pour aborder sereinement des conversations en vue de tels rapprochements.

Abonnez-vous ! Partager sur Twitter Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad