Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Lagence de presse des Idées

15 commentaires sur “Jean Nicolas, l’historien qui a étudié les colères françaises

  1. Jean Nicolas, l’historien qui a étudié les colères françaises
    La rébellion est une forme d’expression de la démocratie en particulier dans un régime autoritaire comme celui de l’Ancien Régime. Autoritaire, mais où le pouvoir judiciaire n’était pas inexistant, comme on peut le découvrir dans le livre (excellent) de Jean Nicolas.
    Par contre, je ne pense pas que ce soit dans “les gènes français”. On trouve d’autres pays marqués par les révoltes paysannes notamment : le Royaume-Uni (où il faut lire les analyses de sans doute un des plus grands historiens contemporain EP Thomson sur “l’économie morale”), mais aussi le Japon par exemple où il y aurait eu plus de 3000 révoltes paysannes. Certes au Japon à l’origine une révolte paysanne consistait à porter une doléance illégalement au seigneur, mais c’était aussi une forme d’expression populaire quand tous les autres recours avaient échoué.
    Bref, la rébellion est aussi une forme d’expression de la démocratie quand les Autorités ne veulent plus écouter la souffrance populaire. Mais l’idéal aujourd’hui serait que les rébellions débouchent sur une rupture culturelle afin de retrouver un monde commun et de démocratie directe permettant à tous de vivre en harmonie, et aussi en harmonie avec la nature, ce qui a été détruit par le monde de la Révolution industrielle contre laquelle justement se sont multipliées les révoltes populaires sous l’Ancien Régime.

  2. Il a étudié 1800 rébellions françaises
    h bien moi celà ne me rassure pas d’apprendre que la rébellion est dans les gènes français : c’est plutot le signe d’une profonde immaturité politique et démocratique rémanente qui fait de ce triste pays le plus agressif et invivable d’Occident en ce sens que les relations inter-humaines ,sociales sont constamment gauchies par la violence verbale et comportementale……….il suffit de voir comment les “français” se comportent sur les routes !

    Immaturité : du psychologisme bon pour Elle
    Magazine et le Figaro du dimanche.

    Les investisseurs qui expulsent à
    tour de bras les locataires depuis des années les
    verront sous peu dans la rue.

    En plus du précariat et du chômage imposés, des salaires de merde, les gens sont contraints de revenir chez leurs parents
    alors qu’ils ont les cheveux blancs,
    à se nourrir de plus en plus
    mal parce qu’ils payent
    des hypothèques ridicules et des
    loyers exorbitants.

    Ça suffit.

  3. Il a étudié 1800 rébellions françaises
    je pense que sans être un ” médium “, Jean Nicolas a bien traduit l ‘ horizon qui se profile en France métropolitaine ! On a déjà eu un avant-goût et léger aperçu avec les DOM/TOM , les Conti , les étudiants , le défilé ou on était trois millions ! ! Ça va chauffer sous peu …. et je le souhaite ardemment !Pourtant je suis Européen , partisan de l Europe des peuples et des nations ! Je suis pour un fédéralisme européen qui respecte les particularités historiques , culturelles , cultuelles et linguistiques ! La crise mondiale donc européenne peut se transformer ici en une révolution générale dans l ‘ état de sous-hommes que nous a réduit le ( petit) napoléon-bonapartiste Sarkozizi !Celui qui nous dirige à la hussarde hongroise mérite une bonne leçon , et ceux qui le suivent et l ‘ approuvent…. idem !
    UN EX-SOIXANTEHUITROPTARD

  4. Il a étudié 1800 rébellions françaises
    Ce qui m’a frappé après la lecture de cet article remarquable, c’est qu’il apporte la preuve que Sarkozy n’est pas un français pur-jus, et sa part hongroise l’emporte sur l’autre au point d’avoir éradiqué de ses gènes cette notion innée de la rébellion. S’il était vraiment français, il se méfierait et n’imposerait pas “sa” volonté avec une arrogance aussi dangereuse pour ses prérogatives qui, l’a t-il oublié, ne lui ont pas été octroyé de droit divin mais bien par le suffrage universel, c’est d’ailleurs une grand différence avec l’époque des révolutionnaires.
    Je ne suis pas une intellectuelle, loin de là, mais je sens, de façon épidermique, que quelque chose ne va pas tarder à exploser en France, une chose violente et irréversible que Sarkozy et la plupart de ses conseillers, ces derniers trop courtisans pour rester lucides, sont incapables de voir arriver … y a-t-il encore un français à l’Elysée ?

  5. Il a étudié 1800 rébellions françaises
    Excellent. Pour mieux comprendre cet air que nous respirions durant les 3 dernières grandes manif’ nationales, je vais acheter ce bouquin. Car en arpentant le bitume, j’ai cru renifler comme une odeur de jacquerie : nombreux étaient ceux qui défilaient par dégoût du pouvoir en place et non pas sur les thèmes syndicaux. Et puis ça rassure de savoir que la rebellion est inscrite dans nos gènes. Merci pour cet article.

    1. Il a étudié 1800 rébellions françaises
      eh bien moi celà ne me rassure pas d’apprendre que la rébellion est dans les gènes français: c’est plutot le signe d’une profonde immaturité politique et démocratique rémanente qui fait de ce triste pays le plus agressif et invivable d’Occident en ce sens que les relations inter-humaines ,sociales sont constamment gauchies par la violence verbale et comportementale……….il suffit de voir comment les “français” se comportent sur les routes!

  6. Question …
    «  L’ADN de la Grande rébellion historique qui a revêtu un caractère historique fabuleux a été la Grande Peur  », marque t-il. L’attaque et le brûlage des châteaux dûs à la panique et à la rumeur d’un complot aristocratique auront constitué dans leur désorganisation, l’événement clé débouchant sur l’abolition des droits, de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen (juillet-août 1789).

    L’ abolition des droits ? ou plutôt des

    privilèges ?

    Merci pour cette article-

    1. La question des droits de l’homme

      Arrêtons de parler des DROITS de l’homme sans parler de ses DEVOIRS.

      Je suis persuadé que les discours sur ce sujet seraient différents et à terme plus efficaces si on associait SYSTEMATIQUEMENT l’un et l’autre.

      Alors bienvenu aux ” Droits et devoirs de l’homme “

      1. La question des droits de l’homme
        La déclaration des droits de l’homme confère des devoirs les uns envers les autres. Il s’agit donc bien uniquement des droits de l’homme et uniquement de cela. Pour s’en persuader, il suffit de relire la déclaration.

  7. Il a étudié 1800 rébellions françaises
    Le pire aveuglement de nos élites est le mépris dont elles nous accablent, n’hésitant pas à mentir,à se contredire d’un dossier à l’autre en fonction de ce qui sert leur propos.
    L’aveu sur le temps de cerveau disponible est un bel exemple du mépris dans lequel elles nous tiennent, si persuadées de pouvoir continuer à nous manipuler. Le traité de Lisbonne devrait nous ouvrir les yeux sur la conception de la démocratie en vigueur!
    Comme dit l’adage des Anciens “Zeus rend fous ceux dont il veut la perte”… J’esère que nous n’en serons pas les dommages collatéraux!

  8. Il a étudié 1800 rébellions françaises
    J’ai noté depuis 2008 un changement profond dans la formulation des revendications en bas totalement antagoniques aux revendications formulées par le haut (politiques, institutions et syndicats).
    dernier en date, chez CONTINENTAL. Les salariés ne retrouvent pas leurs comptes avec les 50 000€ signés entre la Direction et les syndicats (dont la CGT majoritaire dirigée par un salarié appartenant à l’organisation LUTTE OUVRIÈRE), ils continuent à exiger le maintien de l’emploi sur place et s’adressent par petits groupes aux élus locaux ou aux autres entreprises en grève… C’est à l’évidence une exigence politique qui si elle s’étend, montera jusqu’aux sommets.
    Merci pour votre travail, un salarié du ménage.

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad