Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Lagence de presse des Idées

Gouverner le climat

Publié le 5 décembre 2020 par

L’idée : Cyrille Cormier, militant écologiste, et Franck Boutaric, sociologue du risque tombent d’accord dans leurs essais : face au changement climatique, l’action publique manque d’air.

AFFAIRES PUBLIQUES. Deux auteurs, un ex-porte parole de Greenpeace et un sociologue du risque réclament de l’air et du souffle à l’action publique face aux défis du réchauffement climatique.

La politique manque de souffle

page5-cyrille_cormier.jpg Le constat est brossé avec un ton heureux de polémiste. Ex porte-parole de Greenpeace et spécialiste des politiques énergétiques et climatiques, Cyrille Cormier instruit des conséquences en chaîne du changement climatique. Et la masse de données actuelles disponible lui donne mille fois raison. L’angle de tir de son essai est «  la démission permanente  » des politiques publiques et des États. «  Manquer de connaissance ou découvrir les réglements climatiques quand on est à l’Élysée en 2002 est déjà un peu surprenant. En 2007, c’est inquiétant, mais en 2012 puis en 2017, cela paraît surréaliste. Ces soudaines découvertes ne sont-elles pas trop opportunes pour être réelles ?  » s’agace-t-il. Ses propositions politiques théoriques sont partagées par une partie de la gauche : en finir avec une économie de l’extractivisme, freiner la surconsommation, rendre plus collaborative la démocratie, et, vieux serpent de mer qui n’est pas en voie de disparition, biodiversifier les compétences dans l’administration publique. Reste des questions politiques techniques et lourdes comme le consentement des populations, les mécanismes effectifs de la rupture décrite.
Il manque assurément un artiste politique de l’écologie. À moins qu’un populisme Vert autoritaire ne déferle au bord du gouffre, et ne décrète, à l’instar du néolibéralisme de Margaret Thatcher, qu’il n’y a pas, qu’il n’y a plus d’alternative possible.

Climat, la démission permanente, Cyrille Cormier, Utopia, 264 p., 8€. Paru octobre 2020.

La politique manque d’air

page5-cover-pur.jpg C’est une analyse précise et politiquement implacable. Franck Boutaric, est un sociologue du risque et un spécialiste des politiques publiques dans le domaine des STS (science, technologie et société). De main de maître, il décortique les esquives, les empilements bureaucratiques nationaux et internationaux, et les impasses des gouvernements successifs depuis les années 1970, en ce qui concerne le dossier de la qualité de l’air. Sa pollution génère déjà 50 000 décès par an. Or «  si la panoplie des plans atteste de l’intérêt des autorités publiques, leurs contenus consistent souvent à produire ou à collecter des informations et à exposer un catalogue de mesures.  » Le chercheur est pessimiste car «  l’action publique sur les déterminants structurels des pollutions se heurte aux intérêts d’un système incapable de s’autolimiter et de se soumettre à des arguments rationnels  ». Le « métabolisme du marché » est ainsi fait. Seuls pour l’instant, des «  niveaux de conflictualité et de mobilisations citoyennes  » à condition qu’ils soient très importants pourraient remettre en cause les modes de production imbriqués dans nos sociétés. Où ai-je mis mon masque ?

L’Art de gouverner la qualité de l’air, Franck Boutaric, Presses universitaires de Rennes, 159 p., 20 €. Paru septembre 2020.

Article publié en primeur dans la Newsletter hebdomadaire Le Caoua des idées (n°18 – Édition du 4 décembre au 10 décembre 2020)


Partager sur Twitter Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad