Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Lagence de presse des Idées

##EGE #Politique

L’École de guerre économique lance sa revue

Publié le 5 décembre 2020 par

L’idée : Les Cahiers de la Guerre économique veulent armer intellectuellement décideurs politiques et d’entreprises devant les nouvelles problématiques de souveraineté.

cahiersege-photo-2.jpg ÉCONOMIE. «  La production de connaissances est un enjeu vital dans lequel les Anglo-Saxons sont devenus les maîtres du jeu au cours des deux dernières décennies. Mais leur prédominance cognitive est en train de s’effriter sous l’effet de deux facteurs : les limites de leur approche monoculturelle du monde; leur autocensure sur les pratiques de guerre économique  », instruit Christian Harbulot dans l’introduction du premier numéro de la revue qu’il vient de lancer et qui sera disponible à la vente mercredi 9 décembre. Fondateur de l’École de guerre économique ( cofondée en 1996 avec le Général Pichot-Duclos, puis associée à l’espagnol Grupo Planeta depuis 2016), il estime que la France et l’Europe doivent se doter de capacités intellectuelles pour affronter les problématiques de souveraineté qui, de tensions géoéconomiques et politiques en pandémie, s’imposent dans ce début de XXIe siècle chaotique.

« La prédominance cognitive anglosaxonne est en train de s’effriter sous l’effet de deux facteurs : les limites de leur approche monoculturelle du monde et leur autocensure sur les pratiques de guerre économique. »

À raison de 4 numéros par an, et des numéros spéciaux, Les Cahiers de la guerre économique d’une centaine de pages veulent être un concentré de réflexions, analyses et premières sources.
Pour l’occasion, l’éditeur ne sort pas un mais simultanément deux numéros consacrés à un concept forgé dans le cercle du think tank de l’École de guerre économique, la « guerre économique systémique ». C’est-à-dire « un mode de domination qui évite de recourir à l’usage de la puissance militaire pour imposer une suprématie durable. » Comme rendre l’autre dépendant par la technologie.

Des contributeurs comme l’avocat Olivier de Maison Rouge, les chercheurs Ali Laïdi et Nicolas Moinet, l’expert en stratégie Éric Delbecque,ou l’entrepreneur Jérôme Laprée creusent l’idée sous ses aspects économiques, politiques, culturelles et juridiques.

La revue est disponible ici.

Abonnez-vous ! Partager sur Twitter Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad