Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Lagence de presse des Idées

#Société

L’hyper-doute et la perte de réalité commune

Publié le 12 décembre 2020 par

L’idée : la civilisation numérique conduit à la divergence des réalités.

vu_et_repere_120-3.jpgNUMÉRIQUE. Le site Internetactu a été créé par des chercheurs du CNRS pour étudier les effets des nouvelles technologies sur la société et les mentalités contemporaines, avant d’être repris et animé par la Fondation Internet Nouvelle Génération (FING). Or celle-ci traverse une crise grave depuis un an, avec des effectifs réduits à peau de chagrin. Le média en ligne est toujours et vaillamment animé par Hubert Guillaud, journaliste qui n’a pas son pareil pour détecter des pépites.
Dans un long article, intitulé «  Naviguer dans les ruines de la réalité consensuelle  », il explore les nouvelles questions que posent aux Etats-Unis, des blogueurs comme J.M Berger ou Ethan Zuckerman, des psychologues sociaux, Michael Hoog, sans oublier Cass Sunstein sur une «  divergence des réalités  ».

Agnotologie : l’étude de l’ignorance

«  L’instabilité du consensus a toujours représenté un défi, mais dans le monde en réseau global d’aujourd’hui, les réalités se heurtent autour de nous tous les jours, parfois de manière dramatique – voire violente – dans leurs verdicts, sur les valeurs, les opinions et les faits  » explique t-il. Trump a accéléré le mouvement, mais la Covid-19 a approfondi cette incertitude. Nous sommes entrés dans l’ère de l’hyper-doute et de ses ravages.
Guillaud encore : «  L’historien Robert Proctor d’ailleurs parle d’agnotologie pour désigner l’étude de l’ignorance ou du doute afin de distinguer l’ignorance créée consciemment de celle produite naturellement. Ceux qui profitent de la stase causée par le doute imposé sont ceux qui sont déjà en situation de pouvoir. L’irréalité – et le doute qu’elle génère – est en cela une force profondément conservatrice. Nombre de nos réponses aux doutes suscités par l’émergence de l’irréalité sont fondamentalement réactionnaires  » Moins il y a de gens d’accord sur les mêmes faits, plus la méfiance et la défiance, la tribalisation, les catalyses identitaires (on s’accorde à ce qui vous ressemble), moins nous comprenons ce qu’est le réel.

«  Naviguer dans les ruines de la réalité consensuelle  », Internetactu.net, posté le 20 octobre 2020.

Abonnez-vous ! Partager sur Twitter Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad