Influences : n.f.
  1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
  2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
  3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Filtré pour vous : L'actualité politique et intellectuelle

#Société

Fabrizio Calvi nous dit « ciao »

Publié le 23 octobre 2021 par

Sur son compte Facebook, l’un des cofondateurs de Libération et grand enquêteur de la maffia nous dit pourquoi il tire sa révérence.


L’écrivain et documentariste Fabrizio Calvi. Source : Wikipédia.org

Ce samedi 23 octobre, il a écrit ses dernières phrases à ses amis et au public sur son compte Facebook.

« E finita la comedia. Aujourd’hui je tire ma révérence finale, je passe à autre chose, je pars, je m’enfuie, je sors. Le corps rongé par la maladie de Charcot je descends du train avant l’horrible terminus qui m’est promis. Ma femme adorée, la femme de ma vie, ma reine gitane pour toujours, mes enfants, mes amis proches m’ont offert un dernier et merveilleux été dans notre paradis de Marrakech. Ils ont tous parfaitement compris le sens de mon geste, admirablement expliqué par une autre victime de Charcot, l’auteur Anne Bert. Alors je vous salue je vous aime tous.»

Fabrizio Calvi (né en 1958) a été un pilier historique de Libération, puis s’est lancé dans l’enquête de grand souffle, devenant un fin connaisseur des structures maffieuses. Écrivain et documentariste prolifique, il a signé une dernière enquête fleuve et impressionnante sur les relations dangereuses de Donald Trump, Un Parrain à la Maison-Blanche (Albin Michel, 2020). Il se voyait empêcher depuis quelques années par la SLA (sclérose latérale amyotrophique ). C’est à un autre livre, celui de la romancière Anne Bert, Le Tout dernier été (Fayard, 2017) qu’il a emprunté le meilleur de ses arguments : « SLA m’a tout pris. Mon espérance de vie mes projets mon imagination mes désirs mon intégrité physique mon autonomie mes rêves et mes nuits Cela m’a laissé la terreur d’être momifié vivant et la certitude de mourir très vite, sans savoir exactement quand. Ma mort est programmée, mais seulement par elle. Je veux mourir en paix, avant d’être torturé. Je vais prendre les routes secondaires, traverser la frontière pour fuir l’interdiction. De choisir ma mort sans renoncer à mon goût pour la vie. (…) »

La législation sur l’euthanasie ou le suicide assisté est en ordre dispersé dans la Communauté européenne, seuls trois pays l’admettent comme la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg. La Belgique où Anne Bert est décédée par injonction létale en octobre 2017, pourra tirer le bilan de ses pratiques à l’occasion du 20e anniversaire de sa loi sur l’euthanasie le 28 mai prochain.

Je m'abonne ! Partage Twitter Partage Facebook Imprimer

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad