Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Les aventures du politique

#Culture #Mars #Religion

Une cathédrale martienne au profit des franciscains

Publié le 26 janvier 2022 par

#NFT #Aguttes #Mars #Saint-Sépulcre

L’idée : Aguttes propose une vente aux enchères de NFT d’œuvres de jeunes artistes, d’Hokusaï, mais aussi d’une Métacathédrale sur Mars au profit de l’association franciscaine qui gère les lieux saints de Jérusalem.

Visuel 3D de “La Métacathédrale”, une œuvre produite par la société ArtAtak NFT Marketplace dont le NFT sera vendu aux enchères le 8 février 2022.

NFT, l’un des mots-clés de 2021 dans le domaine du marché de l’art. Non-fungible tokens ou encore « jetons » Il s’agit d’une sorte de certificat numérique accompagnant un fichier considéré lui comme œuvre native. En quelques mois, les transactions sur ce marché des crypto-arts ont atteint 41 milliards de dollars (selon une évaluation du Financial Times) contre 45 milliards pour ce qui relève de l’art ancien. Jusqu’alors, il s’agissait d’un micro-marché de la blockchain, payable en Éther et autres cryptomonnaies par des fondus de l’art numérique. Et puis Beeple a tout fait basculer. Le 21 mars dernier, chez Christie’s à New York, le certificat d’authenticité d’une simple image sur fichier de cet artiste totalement inconnu, Everydays : The First 5000 Days, a trouvé acheteur pour 69,3 millions de dollars (61 millions d’euros).  Depuis tout un  marché de la certification NFT s’est ouvert aux collectionneurs traditionnels. Des NFT des spots paintings d’un Damien Hirst aux minutes les plus glorieuses de matches de base-ball, peintures, vidéos, musique, tout peut être certifié NFT. 750 000 dollars pour l’image JPEg de la première page Wikipédia furent ainsi adjugés par Christie’s New York en décembre dernier.

Une vente aux enchères avec un casque de réalité virtuelle

Le 8 février, la maison Aguttes à Paris, elle, pour 107 000 euros, vendait le NFT du tout-premier SMS de l’histoire. Cette fois, elle anime une foire d’œuvres d’art NFT, qui se tiendra du 5 au 8 février 2022 à Paris (Ile Saint-Louis, IVe) et précise t-elle, dans le métavers (monde virtuel fictif). «Artistes de renommée internationale ou émergents, crypto-artistes ou plasticiens classiques, ils explorent au travers de ce médium aux moyens infinis, le champ de leurs préoccupations esthétiques, environnementales et sociales » . Sur le second marché, seront proposés également des NFT de tableaux d’Hokusaï. Aux enchères physiques, se superposeront des enchères sur le métavers, les acheteurs pourront y participer à l’aide d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur, les mieux équipés pourront se servir d’un casque de réalité virtuelle pour une immersion totale.

Un NFT sort du lot par sa bizarrerie conceptuelle. Il s’agit du seul et unique exemplaire du visuel 3D de la cathédrale Martienne produite par la société ArtAtak NFT Marketplace, partenaire d’Aguttes sur cette opération. Soit une cathédrale de 1 000 m2 (située à l’estuaire de la Neretva Valley sur un flanc du cratère Jezero) accompagné de ses plans et coupes, et de sa pierre de fondation. Cette pierre incarnerait ainsi la première pierre « sur laquelle je bâtirai mon église » – Matthieu 16:18. « Ce NFT sera également accompagné d’une proposition d’assistance pour la réalisation de la cathédrale dans le métavers spatial», précise la maison Aguttes dans son communiqué.
« Ce projet artistique utopiste incarne l’universalité de la spiritualité. Jérusalem, d’où est partie il y a deux mille ans l’évangélisation de notre planète, doit désormais s’envisager comme le noyau d’une nouvelle expansion à l’échelle du système solaire. Après le premier pas sur la lune, la planète Mars représente en effet la prochaine conquête de l’humanité », s’emballent les organisateurs. Des NFT associées à des planches d’étude aquarellées d’objets sacrés du Saint-Sépulcre de Jérusalem seront également proposées aux enchères. Le produit de la vente de ces œuvres physiques et virtuelles sera d’ailleurs reversé au chantier pour la restauration de la chapelle latine dans la basilique du Saint-Sépulcre, menée par Custodie de Terre Sainte, l’organisme franciscain qui administre tous les lieux saints de Jérusalem. À quand Saint François d’Assise dans le métavers ?

Je m'abonne ! Partage Twitter Partage Facebook Imprimer

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad