Influences : n.f.
1. Emprunté du latin médiéval influentia, « action attribuée aux astres sur la destinée des hommes ».
2. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
3. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes

Les Influences

Les aventures du politique

Philippe Nassif, lutte finale

Publié le 28 mars 2022 par

Essayiste, pilier des pages “idées” de Technikart dans les années 1990 et conseiller éditorial de Philosophie magazine, il s’est donné la mort à l’âge de 50 ans.

Philippe Nassif, essayiste et passeur d’idées. DR

L’un de ses anciens collègues de bureau à Technikart, le journaliste Jacques Braunstein s’en souvient sur le site de L’Obs : «Journaliste, écrivain, philosophe, Philippe Nassif n’avait pas son pareil pour tresser la pop culture contemporaine et les pensées les plus exigeantes. Je lui parlais des Daft Punk, il répondait Aristote.» Il a eu ses périodes : Michel Maffesoli, Michel Bounan, Medhi Belhadj Kacen, et surtout Emerson, Lacan, Slavoj Žižek ou encore Bernard Stiegler .

De sa bibliographie, on peut oublier Bienvenue dans un monde inutile (Denoël, 2002), survoler Pop Philosophie (Denoël, 2005), un livre d’entretiens très vieilli avec Medhi Belhadj Kacen, philosophe prometteur des années 1990 aujourd’hui penseur antivax rempli d’ombres et d’aigreur, mais surtout, retenir l’intensité de La lutte initiale (Denoël, 2011) dont l’éditeur était Charles Pépin, ami connu à Sciences po : une érudition non cuistre, enjouée et pleine de finesse contre «l’empire du nihilisme». Mantra de son auteur «Si nous n’avons pas les moyens d’une révolution politique, c’est que nous devons d’abord entreprendre une réforme de nos affects. Il n’est pas encore temps de rêver à une lutte finale. L’urgence aujourd’hui a pour nom : la lutte initiale».

Ses fulgurances, ses obsessions et ses outrances qui ont si bien servi la presse écrite, Technikart et aussi Philo magazine qui lui rend un bel hommage, s’étaient peu à peu canalisées dans un autre monde, celui des conférences d’entreprise et des «conseils en identité narrative», notamment auprès de L’ADN. Le dernier texte public de Philippe Nassif, a été publié le 22 février sur le site et dans la revue papier de cette plateforme de veille des tendances. Il traite d’une société sous l’emprise de la dopamine et se demande au sortir de la pandémie, comment se débarrasser de nos pulsions addictogènes. «À l’échelle de la société, ou, plus modestement, de nos territoires de vie, cela veut dire expérimenter de nouvelles techniques amicales – après tout, nos pulsions addictogènes sont le revers de nos solitudes contemporaines. Encourager de nouveaux dispositifs de soin de l’âme – à commencer par ceux qui nous éloignent des machines pour nous mêler à l’ici & maintenant. Une micropolitique de la désintoxication, en somme : une écologie de l’esprit», concluait-il. Philippe Nassif, 50 ans, s’est suicidé le 18 mars 2022.

Je m'abonne ! Partage Twitter Partage Facebook Imprimer

Laisser un commentaire

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour son bon fonctionnement et à des fins d analyse. En cliquant sur le bouton Accepter, vous acceptez l utilisation de ces technologies et le traitement de vos données à ces fins. Vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.   
Privacidad